Rechercher
Toggle location

Cette semaine, je tiens à remercier l’un de nos clients qui m’a suggéré d’utiliser une essoreuse à salade pour enrichir l’uranium naturel par centrifugation. Alain, c’est une idée à creuser !

Pour répondre à cette question, il est nécessaire de se remémorer un évènement politique majeur de cette dernière décennie.

Souvenez-vous, c’était en novembre 2006. L’ex-espion russe Alexandre Litvinenko meurt empoisonné au polonium-210 après avoir diné dans un restaurant de sushis londonien avec l’un de ses contacts. Il prétendait posséder des preuves mettant en cause Vladimir Poutine dans l’assassinat de l’opposante russe Anna Politkovskaïa.

Les Russes produisent le polonium-210 par irradiation prolongée du bismuth dans le cœur d’un réacteur nucléaire et seuls quelques microgrammes de ce radio-élément émetteur de particules alpha, ajoutés au sushi, ont suffi à lui faire ingérer une dose létale.

La banane quant à elle, présente une radioactivité naturelle du fait du potassium-40 qu’elle contient. A tel point que certains scientifiques ont défini une nouvelle unité appelée DEB ou Dose Équivalente en Bananes…

J’ai donc calculé que si Litvinenko a été tué par un sushi contenant 10 microgrammes de polonium-210, il aurait fallu exactement 334 583 333 bananes pour lui faire absorber la même dose. Concluons donc que le sushi l’emporte haut la main !

Auteur :
Sébastien Hubert, Senior Consultant