Rechercher
Toggle location

@Arthur – 7 juin 2032

« Plus que l’union de deux entreprises, cette fusion marque le mariage de deux industries millénaires, celle du bois et du textile et de deux régions de l’Europe, l’Espagne et la France ». C’est ainsi que le président de Zara a clos la conférence de presse hier, le 7 juin, après le discours de son homologue, le président de Gaudin qui avait, de son côté, invoqué « l’innovation de deux entreprises européennes qui avaient su bouleverser le marché de l’énergie en quelques décennies ».

Zalva : c’est le nouveau nom de ce géant de « l’énergie à domicile », qui promet d’apporter aux foyers européens équipés de solutions de chauffage Gaudin une gamme de services leur permettant de produire de l’électricité dans toute la maison, que ce soit à partir des mouvements ou des sources de chauffage.

C’est en 2020 que la société Gaudin a lancé son premier service de chauffage packagé offrant la mise à disposition d’un poêle adapté aux maisons comme aux appartements pour 25€ par mois. Pour alimenter le poêle, Gaudin commercialisait des granulés propriétaires. Nespresso et Apple lui avaient servi de modèle. Deux facteurs avaient conduit Gaudin à mener une stratégie aujourd’hui couronnée de succès.

D’une part, une opportunité conjoncturelle : la chute de la valeur des forêts françaises, après la tempête Giulia en 2015 et la fin des subventions aux filières bois locales avait permis à Gaudin de racheter à bas prix une grande partie des bois français. D’autre part, l’augmentation continue du prix de l’énergie et de l’électricité avaient rendu le bois particulièrement compétitif. En 2025, avec une part de marché de 30%, Gaudin était devenu le numéro 4 de l’énergie en Europe.

Avec l’achat de « Zara Electricidad », Gaudin s’offre désormais la possibilité de proposer à ses clients de transformer la chaleur de leur poêle en électricité. Dans les années 10, Zara a réussi à maintenir sa part de marché dans le secteur du textile grâce à ses e-vêtements, capables de recharger, via l’énergie piézoélectrique récupérée par leurs fibres, tous les équipements électroniques personnels (téléphones, tablettes…).  Fort de son succès, Zara s’est étendu sur toutes les solutions permettant de produire de l’électricité dans la maison, créant une filiale dédiée en 2025 « Zara Electricidad ». Aujourd’hui, Zara se recentre sur son cœur de métier, la conception de vêtements, pour faire face à la troisième révolution du secteur textile : l’impression de vêtements à domicile via les imprimantes 3D. La vente de « Zara Electricidad » devrait ainsi lui permettre de dégager les marges de manœuvre nécessaires pour racheter un des leaders de l’impression, Toshiba ou HP.

La naissance de Zalva reste encore à être approuvée par l’Autorité de la Concurrence Européenne, qui vient d’être saisie par Renault, le n°3 du secteur de l’électricité européen.

Prochaine chronique : A qui appartient la lune ?…

Auteur:
Isabelle Viennois, Senior Manager

Vous pourriez aussi être intéressé par