Rechercher
Toggle location

LinkedIn bloqué, Viadeo et Twitter inaccessibles, les filtres des intranets d’entreprise sont parfois sévères ! Et nous savons pourquoi. Outre les contraintes de sécurité, organiser une randonnée en montagne ou improviser une dégustation de vins argentins grâce à Facebook semble bien inutile à la préparation des résultats trimestriels. Que les équipes marketing tirent profit de la puissance des réseaux sociaux pour créer un buzz sur un produit, soit. Mais quels bénéfices concrets une direction financière peut-elle attendre de tels outils ?

Aucun service de l’entreprise n’échappe à cette réalité, identifier ses futurs collaborateurs et partenaires est une nécessité certes stimulante, mais fastidieuse et risquée. La valeur ajoutée d’un outil capable de refléter les connexions sociales de ses collaborateurs apparaît naturellement : à la fois comme filtre social et comme moyen de rencontre. Le développement des réseaux sociauxnumériques s’est appuyé sur ce service rendu aux entreprises, qui constitue, pour certains d’entre eux, leur cœur de métier.

Loin de former un impératif qui concernerait uniquement la DRH, la présence marquée de la direction financière dans les principaux réseaux sociaux, via ses collaborateurs, s’avère précieuse pour l’accès à de nombreuses ressources. Pour les CVs, certes… Mais aussi pour les informations comptables et financières glanées sur le profil d’un tel ou un tel, pour les liens partagés vers les actualités les plus récentes ou pertinentes, pour une réflexion enrichie au détour d’une conversation sur messagerie instantanée, avec un camarade expert du sujet. La présence d’un nombre croissant d’utilisateurs revêt, à ce titre, un caractère quasi-contraignant. Comment ne pas se trouver sur ce nouveau Forum ? Et ce, d’autant plus que les solutions et offres techniques se multiplient, jusqu’à Outlook 2010 qui proposera un « social connector », facilitant l’intégration du logiciel avec lesdits réseaux.

Par ailleurs, les réseaux sociaux numériques constituent un moyen de communication financière intéressant, qui mérite d’être réfléchi et intégré en tant que tel dans la démarche générale de communication. Entre autres exemples : fournir aux actionnaires et investisseurs des données par Twitter, créer une page Facebook pour délivrer certaines informations à un public déterminé, faire jouer l’effet de buzz pour tel type de nouvelles. Enfin, de nombreux logiciels permettent d’installer, en interne, des réseaux sociaux privés. C’est notamment le cas de SharePoint qui offre la possibilité d’utiliser l’intranet de l’entreprise comme « Viadeo » interne. Là encore, les directions financières peuvent tirer avantage de ces outils : communication interne, événements internes, partage de la connaissance, meilleure intégration des équipes par une connaissance mutuelle facilitée.

Ces pistes de réflexion sont, bien plus qu’une analyse, une invitation à évaluer le potentiel -et les coûts- des réseaux sociaux numériques, spécifiques à chaque direction financière. Et, pourquoi pas, organiser cette fameuse dégustation œnologique avec vos amis ce soir !

Contact : Damien Palacci