Rechercher
Toggle location

Vieillissement de la population, augmentation du nombre de patients atteints de pathologies chroniques, diminution des durées de séjour à l’hôpital, développement de l’ambulatoire : autant d’évolutions qui modifient l’exercice au quotidien des professionnels de santé et nécessitent l’intervention coordonnée d’acteurs des sphères sanitaire, social et médico-social.

Afin de répondre à ces défis, la Stratégie Nationale de Santé préconise, à travers la Loi de modernisations du système de santé, la mise en place de plateformes territoriales d’appui (PTA), chargées d’accompagner les professionnels des champs sanitaires, médico-social et social dans la prise en charge des patients en situation complexe.

A cet effet, le programme Territoire de Soins Numériques (TSN), initié en 2014, vise à faire émerger des solutions organisationnelles et techniques innovantes, afin d’améliorer l’orientation du patient dans le système de santé et renforcer la coordination entre les professionnels de santé.

Prenons l’exemple d’eTICSS (eTerritoire Innovant Coordonné Santé Social), plateforme numérique de la PTA Nord 71 en région Bourgogne-Franche-Comté et l’un des 5 projets pilotes du programme Territoire de Soins Numériques, pour illustrer les bénéfices apportés aux professionnels de santé et aux patients par les plateformes territoriales d’appui.

Qu’est-ce qu’eTICSS ?

Le projet eTICSS s’adresse aux 350 000 habitants de la région du Nord de la Saône et Loire et propose aux professionnels des secteurs sanitaires un bouquet de services numériques destiné à mieux coordonner leur action, améliorer la qualité de la prise en charge et fluidifier les parcours de santé.

Le bouquet de services eTICSS comprend notamment un centre territorial d’information sur l’offre de santé, une messagerie sécurisée entre tous les professionnels du territoire, un dossier de coordination pluriprofessionnelle, un outil de prise de rendez-vous en ligne ainsi qu’un programme d’éducation thérapeutique.

Grâce à ces services, les acteurs de la prévention, du sanitaire, du médico-social et du social réussissent à prendre en charge les patients de façon coordonnée, afin de leur apporter le meilleur accompagnement possible sur l’ensemble du territoire. Afin d’illustrer le fonctionnement de la plateforme, nous vous proposons de suivre le parcours de santé d’Alice.

Quelle traduction des services eTICSS dans le parcours de santé d’Alice ?

Alice est âgée de 55 ans. A la réception de ses derniers examens sanguins, le médecin de famille d’Alice décèle un risque de diabète de type 2. Grâce au centre territorial d’information, il oriente Alice vers un confrère spécialiste du diabète et ouvre un dossier de coordination sur le portail eTICSS, afin que tous les professionnels qui l’accompagnent connaissent précisément ses antécédents et traitements en cours. Le médecin spécialiste confirme le diagnostic et se connecte sur le portail pour organiser une concertation pluridisciplinaire afin de définir le traitement le plus adapté.

Par la suite, Alice a rendez-vous avec la coordinatrice de la plateforme qui lui présente le Plan Personnalisé de Soins validé par l’équipe pluri professionnelle qui la prend en charge. Sachant qu’Alice possède un smartphone, les professionnels lui prescrivent l’utilisation d’un glucomètre connecté, pour lui permettre de suivre sa glycémie directement depuis chez elle. La coordinatrice se connecte ensuite à l’agenda eTICSS pour planifier des rendez-vous d’éducation thérapeutique au cours desquels Alice va apprendre à se servir du stylo auto piqueur, mais aussi à contrôler son diabète de la façon la plus autonome possible. Elle demande qu’un SMS de rappel lui soit envoyé la veille de chaque rendez-vous.

Pour finir, la coordinatrice transmet toutes les informations par messagerie sécurisée au médecin traitant d’Alice, au pharmacien chargé de préparer les traitements prescrits à Alice ainsi qu’à la psychologue qui l’accompagnera entre les séances d’éducation thérapeutique.

Vers une généralisation

Le projet eTICSS a déjà réussi à mobiliser 200 professionnels de santé libéraux, 100 professionnels d’établissements de santé et 50 acteurs du social et médicaux-social. La plateforme compte une file active d’environ 1 000 patients. Grâce à ses résultats concluants, le projet est entré dans sa phase de généralisation sur le territoire de la grande région Bourgogne Franche-Comté depuis septembre 2017.

Une nouvelle version du portail sera bientôt disponible, intégrant notamment un module d’orientation vers la gestion de cas MAIA, un outil d’évaluation multidimensionnelle, des fonctionnalités de conciliation médicamenteuse ou encore la possibilité d’ajouter de documents hospitaliers.

Auteures : Axelle Paquer, Iphigénie Djellouli, Kenza Mana