Rechercher
Toggle location

“Les chiffres sont très positifs en termes d’acquisition de base clients mais ne sont pas forcément générateurs de chiffre d’affaires, à moyen terme les revenus globaux restent sous pression”, nuance cependant Sylvain Chevallier, spécialiste télécoms et associé chez BearingPoint.

[…]

Car si Orange a pris de l’avance sur la fibre, avec la possibilité de prendre 75% de parts de marché, Bouygues Telecom y a pris du retard, contrairement à la 4G où c’est, cette fois, SFR qui tente de combler le sien en relançant les investissements depuis bientôt un an.
“Il y a des plans d’optimisation des coûts, avec par exemple la mise en commun de réseaux mais il y a besoin d’en faire plus sur les investissements, la 4G, par exemple, est toujours en retard chez certains opérateurs”, souligne à l’AFP Sylvain Chevallier.

Sylvain Chevallier, Partner