Rechercher
Toggle location

[…]

« J’ai eu la chance de participer au lancement des SMS chez France Telecom Mobiles, avec le réseau Itineris à l’époque, aujourd’hui Orange. Nous avions fait une étude de marché et 85% des français n’étaient pas intéressés car disaient-ils “un téléphone c’est fait pour parler pas pour écrire” … si nous les avions écoutés nous n’aurions pas lancé l’offre ou alors à un prix modique ! Mais les télécoms sont une industrie où le marketing de l’offre est très puissant. Il a fallu attendre 1999 et l’interopérabilité entre opérateurs (possibilité d’envoyer un SMS au-delà du même réseau …car avant on ne pouvait le faire que de Itinéris à Itinéris ou de SFR à SFR). Et d’un seul coup, on a assisté à une explosion en termes d’usages.
Le SMS est devenu l’incontournable de la communication des années 2000, le canal principal des vœux du 1er janvier, et un élément clé d’émissions télé interactives avec les SMS surtaxés. Depuis 10 ans, on nous annonce la mort du SMS au profit d’autres messageries (messenger, whatsapp) emporté au final par le succès de l’écrit (40% des moins de 25 ans n’utilisent jamais la voix avec leur téléphone).
Pourtant le SMS est encore là. Mieux, au niveau mondial, il n’a jamais été autant utilisé notamment dans les pays émergents où il est devenu un outil de communication voire de paiement avec le “mobile payment” en Afrique. A 25 ans le SMS est encore vivant et développe de nouveaux usages. »

Témoignage de Jean-Michel Huet, Partner

Vous pourriez aussi être intéressé par