Rechercher
Toggle location

“En poussant le raisonnement, la crainte des opérateurs est de voir une uberisation de leur marché, précise Sylvain Chevallier, expert chez BearingPoint. Comme la très grande majorité des terminaux sont vendus par les opérateurs, les constructeurs ne peuvent pas entrer en concurrence frontale avec eux. Ce jeu du chat et de la souris, ces expérimentations et ces effets d’annonce sont là pour tester le marché. Mais tout pourrait changer si les constructeurs vendaient différemment leurs devices …”

Sylvain Chevallier, Partner

Article complet disponible sur IT for Business n°2207 paru le 1er juin 2016 (p52)

Vous pourriez aussi être intéressé par