Rechercher
Toggle location

Bien que le potentiel de la PHE en milieu urbain soit limité du fait de faibles chutes d’eau, les perspectives et contraintes de développement pour cette source d’énergie méritent d’être étudiées plus en détail.

La législation en vigueur et les contraintes environnementales

Le corpus législatif aujourd’hui en place encadre et détermine de manière spécifique les conditions de déploiement de la PHE. Les réglementations les plus contraignantes sont les suivantes :

La Loi du 16 octobre 1919 relative à l’utilisation de l’énergie hydraulique

Cette loi impose aux PCH une demande d’autorisation de l’Etat liée au droit de l’eau, afin de pouvoir légalement disposer de l’énergie du cours d’eau convoité. Toutefois, selon l’article 18, cette demande ne s’applique pas pour les ouvrages d’une puissance inférieure à 150 kW ; ouvrant ainsi une perspective intéressante pour la micro-hydroélectricité en ville.

La Loi pêche de 1984

Cette réglementation oblige les installations hydroélectriques à un respect strict des normes environnementales établies, à savoir des débits réservés et des passages appropriés pour les poissons migrateurs. Les petites centrales doivent ainsi être aménagées de sorte à préserver l’écosystème environnant. Conduites forcées enterrées, passes à poissons, turbines de nouvelle génération sont dès lors à incorporer en amont dans les CAPEX d’un projet de PHE.

La Directive cadre européenne sur l’eau du 23 octobre 2000

Cette directive érige des normes élevées en matière de gestion et de protection des eaux à l’échelle européenne. Les ouvrages mis en place devront donc faire attention à bien préserver la qualité des eaux utilisées.

Les différentes conditions de classement d’un cours d’eau, suggérées par un corpus réglementaire non équivoque, peuvent impacter le développement de la PHE en augmentant significativement le coût des ouvrages pour se conformer aux normes en vigueur.

L’ambition gouvernementale et l’impulsion politique

Les réglementations en place peuvent contraindre le développement de la PHE. Pour autant, il existe une véritable volonté, ambition gouvernementale, visant à promouvoir le développement de l’hydroélectricité, et notamment de la PHE.


Objectifs de la transition énergétique. Source : Le Point

Dans la lignée du Grenelle de l’environnement et de la direction européenne 2009/28/CE relative à la promotion des énergies renouvelables, le gouvernement français s’est engagé à relancer la filière hydroélectrique, de sorte à atteindre l’objectif de 23% d’électricité renouvelable dans la consommation finale d’électricité en 2020. Et la PHE fait partie intégrante de la stratégie déployée pour parvenir à ce résultat.

Plusieurs appels d’offres sont prévus courant 2016 pour développer les capacités françaises en micro et petite hydroélectricité. 60 MW de nouvelles capacités sont ainsi évoqués, que ce soit en créant de nouveaux seuils, en équipant des seuils existants ou en réhabilitant des petits ouvrages déjà en place.

Si les sites en zone urbaine ne sont pas directement visés, l’opportunité est réelle pour les villes offrant des ouvrages prêts à accueillir des installations de type PHE. Pour cela, élus et citoyens ont un vrai rôle à jouer. S’il revient à l’Etat de créer un écosystème favorable au développement de la PHE, l’impulsion doit également venir de l’échelon local :

  • Les élus en se fixant des objectifs forts en matière de développement durable, en proposant des subventions, en favorisant l’accès du plus grand nombre aux projets de PHE/PCH et, surtout, en essayant de concilier continuité écologique et développement de la filière hydro.
  • Les citoyens en manifestant leur intérêt sur le sujet des énergies renouvelables et sur le sujet de la Smart City, en exerçant une pression positive sur les décideurs locaux afin de les voir tenir leurs divers engagements en matière de développement durable et de mix énergétique responsable.

L’équipement de seuils existants et le développement du « multi-usage »

« Le potentiel de la PHE en ville existe principalement au travers de l’équipement de seuils existants et le multi-usage » estime Jean-Marc Lévy. Et nombreux sont les ouvrages propices à l’accueil de PCH dans des centres-villes et espaces fortement saturés.

Le multi-usage consiste à développer les différents usages possibles d’un seul et même seuil. Un ouvrage de PHE pourrait donc servir en premier lieu pour une production d’électricité, mais également, par exemple, de zone de pompage pour les pompiers ou de canal de dérivation pour le traitement des eaux usées.

La préservation et la valorisation du patrimoine sont aussi un des leviers majeurs de développement pour la PHE en milieu urbain. En équipant un seuil existant d’un ouvrage hydraulique, le producteur peut ainsi s’engager à réhabiliter des lieux et enrichir la valeur patrimoniale d’une ville.

La centrale du Bazacle à Toulouse, sur la Garonne, répond précisément à ce souci de réhabilitation et de valorisation d’anciens ouvrages en cœur de ville. La construction de cette centrale d’une puissance de 3 MW s’est accompagnée de la construction d’un centre culturel, recevant régulièrement de multiples expositions et manifestations.

La nécessité d’une intégration urbaine réfléchie

« La véritable spécificité de la PHE en milieu urbain est la question de la prise en compte des enjeux propres à la ville pour son intégration harmonieuse » évoque Yves Giraud.

Cette intégration urbaine est sans aucun doute l’un des principaux défis auxquels est confrontée la PHE en ville. Discrétion et nuisances minimales sont de mise. La tranquillité des promeneurs, des cyclistes doit être assurée. L’enjeu est véritablement de s’implanter de la façon la plus harmonieuse possible dans la ville. Et cela a un coût, plus important qu’un déploiement d’ouvrage de PHE en zone rurale ou montagneuse. L’intégration urbaine, contrainte et challenge pour les acteurs de la filière hydraulique !

La matrice SWOT de la PHE en milieu urbain

SWOT Hydroelectrcité
Analyse SWOT de la PHE en milieu urbain. Analyse BearingPoint

Auteurs :
Julien Martinez, Business Analyst
Hoel Le Gallo, Consultant
Patrice Mallet, Directeur Associé