Rechercher
Toggle location

Kaiser Permanente est le système de soins américain à but non lucratif le plus ancien et le plus important des Etats-Unis : fondé en 1945, il est aujourd’hui présent dans neuf Etats, prend en charge 9,3 millions d’assurés et est considéré comme l’un des plus performants. L’organisation regroupe 167300 employés, 14600 professionnels de santé (médecins, infirmiers, thérapeutes), 37 centres médicaux et 611 cabinets médicaux.

Le modèle « KP » : de la détection des risques avec la Pyramide de Kaiser…

Le modèle de Kaiser Permanente repose sur une typologie de gestion des patients en fonction de leur profil de risque présentée dans la Pyramide de Kaiser qui permet une intégration des soins combinant la prévention, les soins primaires et les soins secondaires.

Le dispositif est fondé sur une analyse précise des besoins et une graduation des réponses, en fonction du niveau de risque auquel patient et aidant sont confrontés :

  • Niveau 0, population en « bonne santé » : Promotion d’actions de prévention de bien-être
  • Niveau 1, malades chroniques à faible risque : Soutien au « self care », coordination du parcours de prise en charge et orientation du patient dans le système de santé
  • Niveau 2, malades chroniques à haut risque : Programmes de « Disease management » / « care management » visant à coordonner les acteurs intervenant dans la prise en charge d’un patient (y compris des secteurs médico-social et social)
  • Niveau 3, malades chroniques à forte complexité et à très haut risque : Logique de « Case management » nécessitant une coordination des soins de forte intensité et l’intervention d’un gestionnaire de cas complexes

Couplée au ciblage des maladies chroniques, la typologie des risques permet d’unifier le parcours de soins des patients, à l’image de la coordination mise en œuvre dans le service Collaborative Cardiac Care pour les patients souffrant du syndrome coronarien aigu : les patients sont suivis par une infirmière qui assure la coordination des soins et la transition au domicile, puis par des pharmaciens qui suivent le traitement sur le long terme.

… à la structuration des parcours de soins via des technologies innovantes

KP dispose d’un système d’information innovant, HealtConnect, qui lui permet d’améliorer la mise en œuvre des parcours de soins fondés sur la Pyramide de Kaiser et d’obtenir des résultats cliniques concrets. Par exemple, le Collaborative Cardiac Care Service a permis de faire diminuer le taux de mortalité des patients souffrant du syndrome coronarien aigu de 76%.

HealthConnect a été conçu entre 2005 et 2008 à l’initiative d’un groupe de médecins souhaitant disposer d’une plateforme technologique d’échange d’information intégrée, combinant les deux axes métier et management de leur activité.

Une fois l’outil Kaiser Permanente HealthConnect déployé dans les différentes structures, l’analyse des données permet de structurer l’organisation des parcours. Un ensemble d’applications a été développé et est utilisé par les différentes structures : les dossiers médicaux électroniques sont accessibles à l’ensemble des professionnels de santé via HealthConnect sur « kp.org », le portail patient « MyHealthManager » est accessible sur internet ou sous forme d’application mobile, la gestion des ressources s’appuie sur le logiciel « OneLink », etc.

L’ensemble des membres de Kaiser Permanente a accès au portail « MyHealthManager », dont on recense 4,4 millions d’utilisateurs, qui permet aux patients d’accéder à différents services. Chaque mois :

  • 2,9 millions de résultats d’analyses sont consultés en ligne
  • 1,2 million d’emails sont envoyés à des professionnels de santé
  • 1,2 million d’ordonnances médicales sont retranscrites en ligne
  • 300 000 rendez-vous médicaux sont pris en ligne

Une institution prête à relever de nouveaux défis économiques, organisationnels et technologiques ?

Néanmoins, des défis nouveaux menacent aujourd’hui l’empire KP. Ces défis sont avant tout financiers : En 2013, Kaiser Permanente a lancé une série d’« affordability initiatives » visant à baisser les coûts, en lien avec les restrictions de remboursements induites par le Patient Protection and Affordable Care Act adopté en 2010.

Une des initiatives les plus innovantes consiste à intégrer un scan des produits prescrits aux patients dans leur dossier médical électronique pour permettre d’effectuer une analyse comparative de l’efficacité des différents traitements. Ce benchmark interne permet à l’organisation d’identifier les traitements les plus efficaces et les plus rentables, en ligne avec les objectifs de l’Affordable Care Act visant à lier les remboursements aux résultats des traitements et des soins.

Par ailleurs, les attentes des patients envers l’organisation sont identifiées à partir d’un processus systématique de retours d’expérience des patients, intégré aux processus de conduite du changement :

  • Le principal motif d’insatisfaction des patients concerne la limite de la logique territoriale de Kaiser Permanente et particulièrement l’absence d’échange d’informations transparent d’un Etat à l’autre, malgré l’existence du dossier médical unique. L’organisation bien qu’intégrée en réseau complet ne peut prendre en compte la mobilité des patients.
  • Parmi les patients les plus jeunes s’exprime un besoin croissant envers les supports de suivi à distance et de télémédecine: les jeunes patients souhaitent de moins en moins se déplacer pour rencontrer un professionnel. Kaiser Permanente développe de nouveaux modèles de prise en charge pour y répondre, dont des offres sur mobile.

Enfin, les défis technologiques résident dans l’amélioration de l’utilisation des données pour :

  • Constituer des registres de certaines maladies chroniques, comme le diabète pour :
  • Comparer la situation d’un patient avec celle d’autres patients souffrant de la même maladie,
  • Déterminer comment des changements sur les parcours peuvent avoir un impact sur les résultats cliniques,
  • Identifier les meilleures approches de traitement pour les patients souffrant de plusieurs maladies.
  • Renforcer son expertise et améliorer l’analyse des données collectées dès la première visite d’un patient aux urgences. Depuis 2013, Kaiser Permanente investit dans l’analyse prédictive: une équipe interne de 3000 employés développe des analyses, des algorithmes et des rapports pour cibler les patients critiques.
  • Développer de nouveaux outils innovants comme les objets connectés. Kaiser Permanente développe actuellement « Alvin », une voiture connectée en exposition à Oakland en Californie. Il s’agit d’une voiture hybride Prius pouvant être contrôlée à distance et qui permet de procéder à l’examen d’un patient à distance : l’examen des signes vitaux, de la pression sanguine et même des radiologies sont effectués à bord.

Auteurs:
Rose Lemardeley, Senior Consultante
Tifenn Durieux, Senior Consultante

Vous pourriez aussi être intéressé par