Rechercher
Toggle location

Surtout, Patrick Drahi a réussi “à vendre sa bonne gestion aux banques” explique à l’AFP Tariq Ashraf, consultant télécoms chez BearingPoint.

[…]

“Si Altice n’a pas un niveau de profit de X (fixé entre l’entreprise et les banques), alors les banques auront le droit de renégocier leurs taux” et de les augmenter, prévient Tariq Ashraf.

[…]

“Jean-Marie Messier était un pur financier et non un industriel, plus dans une logique d’acquisitions que de gestion. On peut dire ce qu’on veut de Drahi, il achète mais il gère et restructure. C’est un stratège“, estime M. Ashraf.

[…]

“Il y a de la marge pour réduire les coûts d’un côté et être innovant sur le front des offres“, estime M. Ashraf, qui parie pour Altice sur le “rachat d’autres entreprises pour avoir un effet de masse” plus important.

Tariq Ashraf, Senior Manager

> Article source AFP