Rechercher
Toggle location

« La France est en retard par rapport à l’ensemble de l’Union européenne dans ce mouvement de rapprochement des opérateurs », estime ainsi Sylvain Chevallier, associé du cabinet BearingPoint et spécialiste des télécoms. « La consolidation européenne est en marche, et ce serait une bonne nouvelle si les acteurs français retrouvaient un peu d’air et devenaient plutôt des prédateurs que des proies », note-t-il estimant notamment qu’Orange et Altice pourraient ensuite poursuivre leur expansion en Europe.

Sylvain Chevallier, Partner

> Article source AFP

Vous pourriez aussi être intéressé par