Rechercher
Toggle location

Certains analystes se sont inquiétés des conséquences néfastes de cette lourde amende sur les futurs investissements étrangers au Nigeria. Une position que ne partage pas Jean-Michel Huet, consultant pour BearingPoint et spécialiste des télécoms du marché africain :

« L’image du Nigeria auprès de ses investisseurs n’est pas dégradée, au contraire. Cette amende prouve la volonté de l’Etat de poursuivre sa guerre contre l’insécurité. Les personnes ne souhaitant pas être repérées par la police utilisent des cartes SIM pré-payées, qui ne permettent pas de connaître leur identité. Cela complique les instructions judiciaires et les arrestations. Dans un contexte de lutte renforcée contre Boko Haram, les interdire est une décision pertinente ».

[…]

Sur son site, MTN informe d’ailleurs ses actionnaires que l’amende est liée au timing de déconnexion de ces puces, trop tardif. « Les règles du jeu étaient claires et connues par les opérateurs. La seule question qui peut se poser, c’est de savoir si la NCC leur a laissé assez de temps pour désactiver leurs cartes SIM », ajoute Jean-Michel Huet.

[…]

« Si MTN paie les 5,2 milliards de dollars d’amende, sa capacité future d’investissement au Nigeria sera réduite, souligneJean-Michel Huet. C’est surement un des éléments mis en avant dans les discussions avec les autorités. »

Jean-Michel Huet, Partner

Vous pourriez aussi être intéressé par