Rechercher
Toggle location

Un rêve ? Non une réalité.

Paris, le 20 juin 2013 - A l’occasion du sommet du G8, BearingPoint publie une nouvelle analyse de l’importance des smart cities comme catalyseur du développement économique des pays émergents.

Les pays de la zone MENA (Moyen-Orient, Afrique du Nord) ont développé, depuis les années 2000, des programmes de technopoles pour remédier à leurs faiblesses en matière d’insertion des diplômés, de développement des NTIC et leur retard en matière de systèmes d’innovation.

Smart cities, plus qu’un effet de mode, un accélérateur de développement

Pour valoriser leurs universitaires et leur recherche, les pays de la zone MENA se sont lancés dans la création de technopoles, avec l’espoir que cette mise en valeur entraîne une industrialisation et un développement économique accélérés. Les villes sont de puissants catalyseurs du développement des pays émergents. Prenant appui sur les actifs qu’ils ont à leur disposition (technologies de pilotage des réseaux - électricité, énergie, eau - et infrastructure numérique avec des câbles sous-marins), les projets de technopoles et smart cities se multiplient.

5 facteurs pour réussir l’effet smart

Différents modèles d’organisation et de gouvernance existent et chaque pays doit choisir le format le plus adapté en fonction de son contexte et de ses capacités. A l’aune des expériences passées, 5 principaux facteurs pour réussir l’installation d’une telle structure peuvent être retenus :

  • l’implication des acteurs clés ;
  • l’ancrage de la stratégie dans les objectifs du pays ;
  • l’adoption d’un modèle de financement ad hoc ;
  • la mise en place d’un modèle opérationnel performant et d’une gouvernance efficace ;
  • la nécessaire attractivité de l’offre vis-à-vis de l’international.

Jean-Michel Huet, directeur associé chez BearingPoint, responsable de cette étude : « Les smart cities ne sont pas qu’une mode, c’est aujourd’hui une réalité qui s’impose dans les pays émergents et qui trouvera inévitablement des répercussions en France. L’Afrique se connecte actuellement à un réseau de fibre optique. Des parcs scientifiques et technologiques sortent de terre avec des expertises à très forte valeur ajoutée. Cela se traduit immédiatement par la création de milliers d’emplois, notamment en Egypte, au Maroc et en Tunisie. D’autres pays se lancent dans l’aventure, comme Madagascar. »

Emmanuel Autier, associé chez BearingPoint, responsable de la practice Energie : « Depuis le sommet de la Terre à Stockholm en 1972 c’est la première fois qu’une décision concrète émerge de ces rencontres entre dirigeants mondiaux. Les pays présents à Rio+20 ont adopté à l’unanimité la proposition d’allouer jusqu’à 5% de leur budget Recherche au développement de la photosynthèse pour la production d’énergie. L’enjeu est de taille : proposer une alternative sérieuse au Lithium et au « tout-électrique ». Dans l’œil du cyclone : les méthodes d’exploitation intensive des gisements de Lithium qui menacent les écosystèmes fragiles des salars Sud-Américains et plus récemment des profondeurs de l’Antarctique. »

Retrouvez la publication G8 « Climate change – The New Economy » sur cette page : G8 "Climate change – The New Economy"

A propos de BearingPoint

Les consultants de BearingPoint savent que l’environnement économique change en permanence, et que la complexité qui en découle nécessite des solutions audacieuses et agiles. Nos clients du secteur public comme privé obtiennent des résultats concrets lorsqu’ils travaillent avec nous. Nous conjuguons compétences sectorielles et opérationnelles avec notre expertise technologique et nos solutions propriétaires, pour adapter nos services aux enjeux spécifiques de chaque client. Cette approche sur mesure est au cœur de notre culture, et nous a permis de construire des relations de confiance avec les plus grandes organisations publiques et privées. Nos 3500 collaborateurs accompagnent nos clients dans plus de 70 pays, avec notre réseau international de partenaires, et s’engagent à leurs côtés pour des résultats mesurables et un succès durable.

To get there. Together.

Pour de plus amples informations : www.bearingpoint.com

Retrouvez-nous sur twitter : @BearingPoint_FR

Contacts presse
LEWIS PR

Célia Casabianca – Mathilde Lakhdar 
01 55 31 75 63
celia.casabianca@lewispr.com 
mathilde.lakhdar@lewispr.com

Contact BearingPoint

Paul Mazloum
Directeur Marketing & Communication
Tel. : +33 1 58 86 30 70