Les marchés boursiers ont vécu un lundi noir ce 09 Mars 2020. La peur des impacts économiques du CoronaVirus s’est faite sentir. En l’espace de quelques heures, le CAC40 a perdu 8.4% de sa valeur, le S&P500 en a perdu 7.2%, etc... Les analystes économiques ont revu à la baisse les perspectives de croissance, certains d’entre eux annonçant même une période de récession. L’épidémie du CoronaVirus a impacté tous les continents. Elle aurait touché, d’une façon ou d’une autre, presque la globalité des secteurs économiques avec les secteurs du transport et du commerce fortement impactés. Nous nous intéressons dans cet article aux impacts du Covid-19 sur le secteur de l’énergie. Nous explorons quelques pistes d’impacts, directs ou indirects, négatifs ou positifs, sur le fossile, le renouvelable, ainsi que la production et la consommation de l’énergie.

Impacts sur l’énergie fossile

A l’origine du Covid-19, la Chine reste (à date) le plus grand foyer de l’épidémie. Les mesures prises pour contrer le virus ont fortement impacté l’industrie chinoise, gourmande en matières premières. La Chine est le plus grand importateur de pétrole brut et de gaz naturel (15,5% et 9,8% respectivement des importations mondiales en 2018 – source International Energy Agency). Pour maintenir un équilibre entre l’offre et la demande, la production devrait s’aligner à la baisse du besoin et aux incertitudes des marchés. Les grands exportateurs de Pétrole se sont réunis alors pour trouver un compromis sur la production.

Focus sur les négociations OPEP+ et la chute du prix du baril

Les négociations ont pris place à Vienne. L’OPEP, le cartel des grands exportateurs de pétrole, d’un côté et la Russie de l’autre. Le but était de se mettre d’accord sur une réduction de production en réponse à la baisse de la demande, pour garder le prix du baril au niveau souhaité. Les négociations ont échoué. Les nombreuses conséquences mériteraient un article dédié :

  • Refus de la Russie de réduire sa production afin de faire pression sur les Etats-Unis et pour respecter ses prévisions budgétaires
  • Chute du prix baril, qui perd plus de 30%, provoquée par le changement de la stratégie de l’Arabie Saoudite pour « sanctionner » la Russie : importantes baisses des prix à ses clients et hausse de la production
  • Aux Etats Unis, impacts forts sur la production du pétrole de Schiste coûteux et nécessitant des investissements en continu.

Une affaire à suivre de près vu la place éminente qu’occupe toujours l’or noir dans l’économie mondiale.

Impacts sur les énergies renouvelables

Le secteur des énergies renouvelables commence aussi à être impacté par le ralentissement de l’économie chinoise lié à la crise du CoronaVirus. Certains producteurs prévoient déjà des retards de l’ordre de « quelques semaines » sur de nombreux projets éoliens et solaires, selon Claire Waysand, directrice générale par intérim d’ENGIE. La situation est d’autant plus préoccupante que les stocks de panneaux solaires sont au plus bas, explique Xavier Daval, président de la branche solaire du Syndicat des énergies renouvelables (SER) [1].

En effet, la Chine apparaît à nouveau comme l’atelier du monde en concentrant une majorité des fournisseurs clés de divers projets d'énergie renouvelable à travers le monde (voir graphique ci-dessous). Par exemple, les entreprises chinoises fabriquent de nombreux panneaux solaires, batteries, composants en silicium et matières premières liées à ces technologies. Un certain nombre de ces fabricants ont été touchés par le coronavirus et ont dû partiellement ou totalement arrêter leur production pendant plusieurs semaines. Actuellement, les travailleurs reviennent lentement mais il faudra un délai certain avant de retrouver un fonctionnement à pleine capacité [2]. La production de batteries devrait également être affectée, car la Chine en est également le premier producteur [3].


Figure 1. Répartition par pays de la production de modules photovoltaïques
dans le monde en 2018. 113GW au total [4].

Du côté de l’éolien, une situation analogue est attendue. En effet, la Chine regroupe plus de la moitié des 15 principaux producteurs d’éoliennes dans le monde [5]. Une première étude de l'impact potentiel du Covid-19 sur l'industrie éolienne mondiale a d’ailleurs été dévoilée il y a deux semaines dans un rapport du Global Wind Energy Council (GWEC) et de la Chinese Wind Energy Association (CWEA). Ce communiqué indique que le Covid-19 aura bien un impact négatif sur l'industrie éolienne mais que les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et les retards d'installation seront modérés et concentrés sur certaines régions géographiques. L'industrie locale et le gouvernement travaillent actuellement pour minimiser l'impact négatif sur le marché [6]. De plus, si le virus de la province du Hubei est plus ou moins sous contrôle à la mi-mars, le rapport prévoit un retard d'environ deux à trois mois dans l'exécution des projets éoliens en Chine [7].

En Europe, l’impact est plus incertain car « la filière est très européenne », souligne un porte-parole de l'organisation France Energie Eolienne (FEE). Des pièces sont importées de Chine mais cela ne représente pas grand-chose au regard des volumes [1].

Lire aussi : Se chauffer aux carottes, éclairer une salle en dansant… Petit tour du monde des sources d’énergie insolites

Impacts sur la production et la consommation de l’énergie

Concernant la consommation d’énergies fossiles, la baisse des prix du gaz et du pétrole brut devrait être ressentie par les consommateurs finaux que ce soit les prix à la pompe aux stations d’essence ou bien avec les tarifs réglementés de vente du gaz calculés par l’état. Cependant il existe un delta temporel entre la baisse des prix du brut et l’impact réel sur le pouvoir d’achat du consommateur final.

La production et la consommation d’électricité devrait être impactée également. Le 09 Mars 2020, le gouvernement italien a ordonné la mise en quarantaine de tout le pays, soit 60 Millions d’habitants. Si de telles mesures draconiennes devraient être prises en France, les énergéticiens sont prêts à mettre en place un plan d’actions établi, mais non éprouvé, lors de précédentes épidémies. Celui-ci devrait garantir la fourniture en électricité à tous les français (Fonctionnement des centrales avec un effectif réduit à 25%-40% - Source Les Echos). Si le ralentissement de l’activité économique fera sûrement baissé la consommation d’électricité des industriels, il n’est pas encore certain comment une quarantaine en France impacterait la consommation des particuliers. Cependant la courbe de charge devrait l’être. Par exemple, quel serait l’effet du télétravail généralisé sur le pic de charge du soir ? Pour garantir l’équilibre, le gestionnaire du réseau de transport (RTE) va devoir adapter son modèle pour intégrer les conséquences du Covid-19.

Par ailleurs, en Chine, IHS Markit prévoit [8] dans un scénario « fort impact» que la demande en électricité devrait augmenter de 3,1% en 2020 au lieu de 4,1% comme prévu dans le scénario « pré-Covid-19 ». Cette différence de 1% équivaut à 73TWh d’électricité (soit environ la demande annuelle de la Finlande à titre de comparaison). En considérant que cette énergie serait générée grâce au charbon et au GNL, les imports chinois de ces combustibles seraient diminués respectivement de 30MMt et 9MMt.

 


Figure 2. Impact du Covid-19 sur la demande en électricité en Chine [8].
 

 

 

 

Auteurs : 
Rami Zghaib, Consultant
Florian Deveza, Consultant
Emmanuel Autier, Partner

Sources : 

[1]

Les Echos, «Le coronavirus pourrait ralentir les installations d'éoliennes et de panneaux solaires en Europe,» [En ligne]. Available: https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/le-coronavirus-pourrait-ralentir-les-installations-deoliennes-et-de-panneaux-solaires-en-europe-1181090

[2]

Reuters, «More traffic, night lights show China's factories restart as new virus cases drop,» [En ligne]. Available: https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-china-bigdata/more-traffic-night-lights-show-chinas-factories-restart-as-new-virus-cases-drop-idUSKBN20P1GE

[3]

Solar Magazine, «Coronavirus Hits Solar Panel Market,» [En ligne]. Available: https://solarmagazine.com/coronavirus-hits-solar-panel-market/

[4]

Statista, «Distribution of solar photovoltaic module production worldwide in 2018, by country,» [En ligne]. Available: https://www.statista.com/statistics/668749/regional-distribution-of-solar-pv-module-manufacturing/

[5]

GWEC, «Global Wind Market Development – Supply Side Data 2018,» [En ligne]. Available: https://gwec.net/wp-content/uploads/2019/04/GWEC-Global-Wind-Report-2018.pdf

[6]

Renew Economy, «Wind giant GE Renewable Energy says coronavirus mitigation a key focus in 2020,» [En ligne]. Available: https://www.evwind.es/2020/02/25/impact-of-covid-19-on-chinas-wind-energy-industry/73761

[7]

REVE, «Impact of COVID-19 on China’s wind energy industry,» [En ligne]. Available: https://www.evwind.es/2020/02/25/impact-of-covid-19-on-chinas-wind-energy-industry/73761

[8]

IHS Markit, «From mild to wild: Coronavirus impact on China’s power and renewables sector,» [En ligne]. Available: https://ihsmarkit.com/research-analysis/from-mild-to-wild-coronavirus-impact-on-chinas-power--renewabl.html?ite=986485&ito=1274&itq=a690097e-4fec-4b7f-96e3-860161385721&itx%5Bidio%5D=33247964

 

 

Rechercher
Toggle location