Rechercher
Toggle location

La smart city constitue aujourd’hui un enjeu de taille tant pour les pays développés que pour les pays émergents et le digital, au cœur de la smart city, présente un potentiel énorme. Les synergies entre smart city, digital et big data attirent de plus en plus l’attention des entreprises qui y voient de belles opportunités d’exploiter des données et de générer de la croissance.

La smart city fait face à plusieurs défis de taille notamment celui de garantir la création de liens durables entre les acteurs qui évoluent sur son territoire en gérant leur mobilité et les réseaux de télécommunication qui leur permettent d’interagir, et de trouver un modèle économique fiable et performant.

L’utilisation du digital dans l’écosystème de la smart city permet de répondre à ces défis.

En effet, il existe des outils de plus en plus performants permettant de collecter un large éventail de données concernant aussi bien la consommation d’énergie des bâtiments que le taux de pollution de l’air ou la géolocalisation des trajets des citadins… L’ensemble des données collectées doit ensuite être trié et traité pour pouvoir être valorisé, ce qui requiert des outils comme la solution d’Hypercube capables d’analyser de manière matricielle et approfondie de larges bases de données. Ce décryptage des données collectées n’est utile que si celles-ci sont partagées entre les différents acteurs de la ville et mises au service de la prise de décision. Ainsi la municipalité de San Francisco, pionnière dans le développement de l’open data, propose sur son site internet des centaines de données accessibles à tous, renforçant ainsi le lien entre les citoyens, les entreprises et l’administration.

Au sein de l’écosystème des smart cities, les entreprises ont un rôle clé à jouer auprès des municipalités dans la collecte et l’analyse des données puisqu’elles possèdent des interactions avec les citadins et des données sur la ville, complémentaires de celles des acteurs publics. Un bon exemple de synergies digitales public-privé est celui du projet britannique MK:SMART à Milton Keynes, solution dans le cloud développée par l’entreprise British Telecom sur la base de la plateforme Infonova R6 permettant d’assurer un accès facile aux données et le développement d’applications qui proposent des services complémentaires.

Par ailleurs, la question du big data au cœur de la smart city soulève pour les entreprises comme pour les pouvoirs publics l’enjeu de la monétisation des données et des limites de l’utilisation de ces données.

Envie d’en savoir plus ? Téléchargez la publication intégrale ici
Retrouvez aussi notre Story : « Au cœur des Smart Cities en Afrique » ici

Auteurs :
Jean-Michel Huet, Associé
Marie Macé, Consultante
Marie Delorme, Consultante