Deuxième épisode de notre série autour de la datavisualisation pour comprendre comment la dataviz peut révolutionner vos revues de performance.

Il est aujourd'hui commun d'emprunter des termes anglais dans le monde de l'entreprise. L'une des expressions en plein essor est « la data visualisation » aussi appelée « dataviz ».

La dataviz explose depuis 2015. Si des milliards ont été investis dans les activités d’analyse de la donnée, nombre d’entreprises n’exploitent pas encore assez ce potentiel. Les récentes enquêtes notent notamment que les data scientists remontent non pas le manque de moyen pour effectuer leur travail, mais le manque de mise en forme de cette data pour pouvoir répondre à des problématiques business.

En clair, les équipes data savent qu’elles ont en leur possession des résultats très utiles, mais n’arrivent pas à les promouvoir en interne et à les transformer en success stories pour le métier.

« Un bon croquis vaut mieux qu'un long discours » : le 19ième siècle n’utilisait pas encore d’outils de visualisation, mais cette phrase résonne encore plus de nos jours et donne tout son sens à la dataviz. La dataviz est une méthode de représentation de chiffres ou de données brutes sous formes d’objets facilitant visuellement l’interprétation de la donnée et permettant d’éviter les longs discours, ou les longs commentaires dans les tableaux de bord ou de reporting qui fourmillent dans les entreprises. Elle rend l’information lisible et accessible à tous, en s’appuyant sur des outils de traitement et de mise en forme automatique de la donnée. Elle s’avère de plus en plus être un outil permettant de révolutionner les réunions de revues de performance, en s’affranchissant de l’analyse linéaire au profit d’un cheminement dans la donnée chaque fois différent et interactif.

C’est scientifiquement prouvé : le cerveau humain est capable de traiter une image en 13 millisecondes, soit 60 000 fois plus vite qu’un texte. 90% des informations transmises au cerveau sont visuelles : la dataviz permet de rendre la présentation des données et des résultats non seulement plus attrayants, mais surtout, l’image favorise l’assimilation de l’information.

À partir de ces observations, dans quelle mesure la dataviz représente-t-elle un levier pour dynamiser les revues de performance au sein des organisations ?

La dataviz apporte de la clarté

Lors d’une réunion de revue de performance, qui correspond à une analyse de la situation passée, actuelle et prévisionnelle de l'entreprise avec les parties prenantes concernées (directions financière, générale et opérationnelles, etc.), l’information a vocation à accompagner les décisions. Pour une réunion efficace, il faut donc une présentation simple, visuelle et synthétique de la donnée. Ainsi, les reporting surchargés sont à éviter pour faire place à un tableau de bord en une page par exemple. Pour éviter la contre-productivité en noyant le lecteur sous une masse d’informations, il est aussi important de limiter le nombre d’indicateurs présentés.

La dataviz facilite la lecture

Pour une réunion de revue de performance dynamique, il faut également penser à la cohérence des visuels. Ainsi, pour une lecture rapide et efficace, il est important de formater les chiffres, d’aligner les éléments, de choisir les bonnes couleurs (de préférence les nuances de deux ou trois couleurs maximum) et des visuels adaptés. Chaque indicateur doit être travaillé afin d’en avoir une représentation adaptée et spécifique : par exemple, un nuage de points si vous souhaitez visualiser une relation ou un double diagramme circulaire pour une comparaison de 2 variables.

La dataviz raconte chaque fois une histoire différente

En revanche, il ne faut pas se contenter de présenter des images, graphiques et tableaux : la mise en situation et l’explication du contexte font toute la différence. Il faut « raconter » l’histoire de la donnée (en anglais : « data storytelling ») et proposer au lecteur un parcours personnalisé et ludique dans la donnée, lui permettant de s’approprier les informations et de prendre les bonnes décisions. Le storytelling est un facteur clé pour l’appropriation du tableau de bord. En d’autres termes, il faut que la présentation de la donnée soit ludique et agréable pour l’utilisateur et que son interprétation ne laisse aucun doute. Cette présentation est à accompagner de commentaires qualitatifs qui interprètent les données et proposent des plans d’actions si besoin. Pour un storytelling cohérent, il est donc important de sélectionner soigneusement les indicateurs présentés afin de rendre l’histoire percutante. Enfin, simplifier la navigation, à l’aide de boutons d’actions ou de filtres dynamiques par exemple, vous permettra, en prime, de maximiser l’utilisation du tableau de bord en interne, au-delà des temps de réunion.

La dataviz transforme le lecteur en acteur de la donnée

Notre ultime recommandation est d’offrir la possibilité d’interagir avec la donnée, de pouvoir « zoomer » dessus, afin qu’elle soit plus détaillée. Par exemple, si un tableau de bord est présenté, il faut qu’il soit dynamique et que l’on puisse cliquer sur ses éléments afin d’accéder à d’autres tableaux détaillant la donnée sélectionnée. Grâce à l’interactivité des données, une seule et même visualisation est possible là où il aurait fallu des centaines de diagrammes différents. C’est là tout l’avantage de la dataviz.

Par ailleurs, il est important de mettre en place des filtres et/ou segments sur la donnée, permettant d’avoir soit une vision globale, soit filtrée (en mettant l’accent sur certains critères spécifiques) des informations.

En résumé, les fonctionnalités de filtre et de zoom permettent d’offrir un outil « user-friendly » basé sur une expérience personnalisée et adaptée aux besoins des participants de la revue de performance.

Ainsi, nous observons une augmentation sans équivoque des projets de data visualisation, signe clair que les entreprises sont convaincues des bénéfices pour dynamiser leur pilotage et gagner en efficacité.

Aujourd’hui, l’automatisation de la prise de décision devient la norme et l’intelligence artificielle est de plus en plus utilisée pour extraire du sens, produire de meilleurs résultats. Nous accompagnons désormais certains de nos clients dans la mise en place de ces outils, autour de réflexions sur les parcours des utilisateurs pour inclure l’IA à la production de visuels percutants.

Et vous, utilisez-vous déjà la data visualisation ? Si oui, comment l’utilisez-vous aujourd’hui ? Et demain ?


Auteurs :

BearingPoint accompagne de nombreuses entreprises dans leurs démarches de datavisualisation : de la définition des besoins métier jusqu’à la mise en œuvre d’outils de datavisualisation, en passant par la gouvernance ou l’acculturation data, dans le but de décliner des orientations stratégiques en leviers intelligibles de prise de décision. Pour plus d’informations, prenez contact avec nos équipes, elles seront ravies d’échanger avec vous et de vous présenter leurs retours d’expérience.

Would you like more information?

Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, nos experts sont à votre disposition.

Rechercher
Toggle location