Partie 2 - Résilience : Quels sont les trous noirs de votre supply chain ?

Passer de l’aveuglement à la clairvoyance

 

Lors d’une crise, les dysfonctionnements viennent mettre en lumière et amplifier les problématiques rencontrées dans la gestion d’une chaîne logistique. La notion de résilience ressort alors comme l’une des clés permettant de combiner efficacité et pérennité.

Une méthode pour quantifier la résilience

BearingPoint a défini et mis en place un modèle quantitatif afin de mesurer le niveau de résilience d’une supply chain et les impacts d’une crise. Inspirée de la physique et du modèle de champ gravitationnel où la masse vient courber l’espace et influencer les trajectoires des objets célestes, le modèle affecte à chaque activité au sein de la supply chain une masse calculée sur son niveau de maturité. La profondeur, caractérisée par ces masses, et les corrélations entre activités illustrent la résilience.

A l’instar d’un « trou noir » en physique, objet dont la masse est telle qu’il est impossible de s’échapper de son attraction, un trou noir en supply chain est une activité dans la chaîne de valeur dont l’intensité de son champ d’influence impacte toutes les autres activités et pénalise la performance et résilience globales.

Etape 1 : Comprendre et modéliser la supply chain

La construction de ce modèle se base sur une représentation standardisée d’une supply chain, selon cinq dimensions : Planification, Approvisionnement, Production, Distribution et Dispositif de management & outils. Chacune de ces activités sont ensuite segmentées en briques fonctionnelles, représentatives des activités tout au long de la chaîne logistique.

Etape 2 : Définir son niveau de maturité supply chain en fonction de la résilience

Pour chacune des dimensions définies préalablement, nous réalisons une analyse de maturité de vos activités sur la base d’une appréciation des meilleures pratiques industrielles puis nous les pondérons en fonction de leur impact sur la résilience.

Cette analyse de maturité permet de connaître la « masse » dans le champ de résilience, c’est-à-dire sa propension à influencer, négativement ou positivement, les autres activités de la supply chain.

Etape 3 : Mesurer la résilience et identifier les points de forces et de faiblesses

Ensuite, nous modélisons l’ensemble des interactions entre les briques fonctionnelles afin de déterminer les corrélations.

A titre d’exemple, une « interaction forte » d’une brique fonctionnelle sur une autre retranscrit un niveau d’interdépendance élevé (proximité dans le champ de résilience) et permet de modéliser les effets en cascade. Ainsi, une multitude de briques fonctionnelles à faible maturité et interdépendances les unes des autres multiplient leurs impacts, pour former un « trou noir » de résilience.

Champs de résilence de la chaîne logistique

Ces creux au sein du champ de résilience sont des faiblesses auxquelles il faut remédier. A l’inverse, les bosses représentent des forces qui permettent de mitiger les impacts d’une perturbation extérieure.

La visualisation graphique permet d’identifier précisément où se situent les carences par brique fonctionnelle, les points de résilience locaux et d’identifier les solutions adéquates qui permettent de neutraliser les chocs et construire la résilience de façon incrémentale.

Etape 4 : Connaître et simuler les impacts d’une crise sur votre supply chain

En intégrant une perturbation extérieure en entrée du modèle de résilience (défini lors des précédentes étapes), nous identifions les vulnérabilités de votre supply chain qui peuvent être impactées et nous estimons votre capacité à absorber les chocs. A travers différents scénarios de crise, le modèle vous accompagne dans l’identification de vos faiblesses et la prédiction des impacts.

Exemples d’utilisation :

Votre Supply Chain témoigne d’une forte résilience ? Notre modèle permet d’identifier les dernières faiblesses de votre chaîne logistique et de modéliser les impacts d’une crise majeure. L’amélioration est infinie, il faut donc continuer à perfectionner et améliorer votre chaîne logistique à travers des thématiques plus innovantes et disruptives afin d’accroître son avantage compétitif. La mesure de votre résilience doit être mesurée et suivie en continu pour maintenir une performance élevée.

Votre Supply Chain est résiliente mais fait ressortir des points de faiblesse ? Si, dans l’ensemble, votre chaîne logistique permet de mitiger les risques mineurs, le modèle permet de mettre en évidence les effets en cascade des faiblesses exacerbées par une crise de plus forte ampleur. Un effort est à réaliser pour sécuriser et pallier les carences observées, selon les priorités : multi-sourcing, processus de prévisions de demande, externalisation/internalisation du stockage, peuvent être des pistes d’amélioration.

Votre Supply Chain est à risque ? Construire la résilience de votre Supply Chain commence à partir des fondamentaux et le modèle permet de concentrer les efforts sur les « trous noirs » en priorité : processus de planification cohérents et standardisés, pilotage de la performance fournisseurs (délais de livraison, fiabilité de la planification), sont des axes d’amélioration à entrevoir.

Contacts :

 

Would you like more information?

Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, nos experts sont à votre disposition.

Rechercher
Toggle location