Rechercher
Toggle location

Marre des projets non conformes aux attentes du client et dont les coûts ont explosé ? 
Et si on écrivait l'histoire de notre projet autrement ? Nous vous livrons 5 règles d'or pour mener à bien un projet en utilisant le Design-To-Cost ! 

L’amélioration continue atteint vite ses limites quand la conception n’est pas optimisée !

Face à des temps de cycle de vie des produits de plus en plus courts, mettre en place des démarches d’amélioration continue ne peut suffire à garantir la compétitivité d’une entreprise industrielle. En effet, les gains réalisés en termes de coûts ne sont pour la plupart visibles qu’à long terme, et restent trop souvent bridés par des coûts incompressibles engagés dès la phase de conception. Dans ces conditions, sur quels autres leviers pouvons-nous nous appuyer ?

La maîtrise des coûts se décide dès la phase de conception

Force est de constater que la phase de conception n’est généralement pas la phase la plus vertueuse en termes de maîtrise des coûts : volonté de suivre l’état de l’art, recherche de perfection, refus de challenger les cahiers des charges… sont autant d’éléments qui amènent au final à l’explosion du coût de revient de la solution. Par ailleurs, la conception d’une solution complexe faisant intervenir un nombre important d’acteurs, chacun aura tendance à faire reposer les efforts de réduction de coût sur un autre.

Dans ce contexte, la Conception à Coût Objectif, ou Design To Cost, apporte une réponse cohérente aux défis évoqués.

Pour maîtriser vos coûts, fixez vos objectifs dès la phase de conception !

Bien plus qu’une méthode de Cost cutting, le Design To Cost encourage à remettre en cause toute la chaîne de conception, de la définition du cahier des charges jusqu’à la mise en place de la production série, en s’appuyant sur 5 règles d’or :

  • Fixez dès le départ un objectif de coût final ambitieux ! Cet objectif constituera le moteur de la créativité des équipes
  • Ayez les idées claires sur les besoins exacts du client ! Votre solution doit répondre aux besoins du client au plus juste : ce qu’il est prêt à payer.
  • Valorisez toutes les fonctionnalités attendues et les challenger ! Le coût d’une fonction est-il en rapport avec sa vraie valeur ajoutée au produit ?
  • Brisez les barrières et soyez collaboratifs ! Le succès de la démarche repose sur la participation de l’ensemble des services (bureaux d’études, achats, industrialisation, vente/marketing…) et des fournisseurs clés dans la recherche de solutions
  • Engagez-vous ! La direction générale doit être moteur pour aligner l’ensemble des parties prenantes sur les objectifs et valider les arbitrages nécessaires

Une méthodologie éprouvée aux résultats spectaculaires

Bien plus qu’une simple boîte à outils, le Design To Cost promeut un changement de culture fort au sein des entreprises qui veulent le déployer. De ce fait, beaucoup d’entreprises abordent le sujet avec beaucoup de réticences. Les résultats obtenus finissent cependant par convaincre les intéressés : des économies à 2 chiffres sur son périmètre d’action, un ROI de quelques mois, et surtout une capacité renouvelée à innover de façon continue au juste prix par rapport aux attentes du marché.

 

Guillaume Rochat, Manager

Fathi Trigui, Directeur Associé