Rechercher
Toggle location

Projet clé en main : qu’est-ce au juste ?

Un projet clé en main permet à une entreprise d’acheter un produit complet, prêt à l’emploi, à un ensemblier. Il peut s’agir par exemple pour un industriel d’acquérir une usine clé en main, c’est-à-dire prête à démarrer la production, au lieu d’avoir à la concevoir, la bâtir, l’équiper, en assurer le commissioning, recruter et former le personnel, etc.

La terminologie anglo-saxonne est révélatrice de l’enchaînement d’activités derrière les projets clé en main : au-delà de turnkey projects, on parle en effet d’EPC ou EPCC projects pour désigner la séquence :

  • Engineering
  • Procurement
  • Construction
  • Commissioning

Projet clé en main : quel intérêt ?

Un projet clé en main simplifie grandement les choses pour le client qui l’achète, puisqu’il n’a pas à s’occuper lui-même d’un ensemble d’activités qui sont en dehors de son cœur de métier.

Il s’agit également d’un transfert de risque entre l’acheteur du projet et l’ensemblier qui devient responsable de la réussite du projet en qualité, coût et délai vis-à-vis de son client. L’acquéreur du projet clé en main doit en contrepartie accepter un surcoût pour financer ce transfert de risque. Une entreprise peut l’accepter dans le cadre de projets complexes, par exemple :

  • L’ouverture d’une usine dans un nouveau marché, en particulier dans un pays émergent. Une entreprise industrielle n’a pas forcément une expertise dans l’ouverture d’usine, surtout dans un pays qui lui est encore inconnu : normes différentes, nouvelle culture, réseau d’interlocuteurs à créer sont autant d’obstacles à surmonter. Un ensemblier qui connaît cet environnement et maîtrise les interfaces à l’international peut être une solution intéressante.

  • Un projet techniquement complexe avec un risque technologique important. L’achat d’un projet clé en main peut être un moyen pour un acquéreur de parier sur une innovation technologique tout en transférant au maximum le risque à l’ensemblier. Un exemple : livrer un ensemble ferroviaire clé en main dans une région au climat extrême, où les matériaux doivent pouvoir résister à d’importantes variations de température, est un vrai défi technologique et organisationnel. Faire appel à un projet clé en main peut être une solution judicieuse.

Le niveau de complexité des projets clé en main est grandissant :

  • Les parties prenantes sont de plus en plus nombreuses, et c’est au systémier de les synchroniser.
  • Les délais attendus par les clients sont de plus en plus courts, y compris pour les projets techniquement les plus complexes.

Le Lean adapté pour un projet clé en main

Pour répondre à la complexité d’un projet clé en main, l’ensemblier doit déployer une organisation projet solide. BearingPoint recommande l’utilisation des outils Lean : la mise en place d’une Obeya est particulièrement adaptée. Cette solution permet d’impliquer les équipes dans le suivi du projet à chaque niveau de l’organisation.

En mettant le focus sur les risques à anticiper, le Lean ouvre la voie à un management orienté action :

  • La voix du client (VOC : Voice of the Customer), est capitale pour toute l’organisation Lean, et c’est d’autant plus vrai dans le cadre d’un projet clé en main où l’ensemblier porte la responsabilité du projet pour son client.
  • La cascade des objectifs permet à une équipe locale de partager une vision commune des priorités et une grille de lecture de sa performance Qualité-Coût-Délai avec l’ensemble de l’organisation projet.
  • Suivre un rituel périodique dans le cadre d’une Obeya permet à l’équipe d’anticiper les risques. Les outils visuels permettent de mettre en avant les grands jalons planning et de manager les risques de retard. L’équipe peut également suivre les risques techniques en coordination avec les équipes Engineering, et les remonter au bon niveau de priorisation et d’arbitrage.
  • Les outils de résolution de problèmes permettent d’améliorer sa performance, à travers des gains concrets pour délivrer de la valeur ajoutée au client (réduction de coûts d’approvisionnement jusqu’à 20%, réduction des délais jusqu’à 30%, etc.).

Le Lean permet de piloter efficacement des projets complexes où la maîtrise des risques est capitale. C’est pourquoi il est judicieux de le déployer pour réussir ses projets clé en main.

Alexandre Tomski Crapart // 8 septembre 2015