Rechercher
Toggle location

La presse, le net bruissent d’une tendance de fond sur l’avènement du mode SaaS (Software as a Service), qui se pose en contrepoint du mode ERP pour les SIRH…avec de nombreux avantages pour le SaaS : « rapidité de déploiement », « souplesse, agilité, innovation », maîtrise du budget, etc. D’ailleurs tous les éditeurs s’y mettent…Oracle, HR Access, Successfactors (SAP), Foederis, Talentsoft, Cegid, Meta4, Sage,…C’est sûr qu’avec un marché français de la paie et du SIRH évalué à 1,8 milliards d’euros (2012), l’appétit des éditeurs ne peut être qu’aiguisé par une croissance annuelle du SaaS estimée à 15 % ; avec ce paradoxe que les données manipulées sont très confidentielles…

L’objectif de ce papier n’est pas de rédiger un énième article débattant des bienfaits du SaaS en termes de projet et de coûts – il suffit de taper « SaaS SIRH » sur Google…- , mais d’évoquer une évolution induite qui se fait peu à peu jour, et qui paraît aujourd’hui inéluctable : Le SIRH en mode SaaS n’outille plus seulement les processus, mais outille aussi les collaborateurs… En effet jusqu’à récemment la mise en place d’un nouvel SIRH répondait aux enjeux classiques de simplifier, optimiser les processus, afin de permettre aux fonctions RH d’être dégagées de tâches administratives au profit d’activités à valeur ajoutée (l’argument est maintenant éculé…), …les grands perdants étant les collaborateurs ou les employés dont finalement on ne parlait que très peu. Le mode SaaS a ceci de vertueux qu’il apporte un vent de fraîcheur, au travers d’une refonte des applicatifs, qui permet de réorienter l’approche progicielle SIRH vers les collaborateurs.

Cette évolution n’est cependant pas encore palpable chez tous les éditeurs de solutions SIRH, mais émerge chez certains d’entre eux à la lecture de leurs sites et plaquettes sur leurs offres en mode SaaS :

  • Oracle sur « Fusion HCM » : «Oracle designed Oracle Fusion HCM for the key user roles in your organization—managers, employees, and human resource professionals. This major shift in understanding how work gets done by different people led Oracle to incorporate—not just the enterprise processes—but also personal preferences into the design. It’s easier for people to do their work when their own preferences are reflected in the system.”,
  • Successfactors : « Inciter les employés à se consacrer quotidiennement à leurs tâches dans le respect des objectifs individuels et de la stratégie de l’entreprise vous permet d’atteindre des niveaux supérieurs de réussite. »,
  • Talentsoft : « TS mon talentsoft est le point d’entrée de la solution pour l’ensemble des collaborateurs. Accédez aux informations RH et indicateurs clés depuis un seul écran. Facilitez vos prises de décisions à l’aide d’un tableau de bord personnalisable. Adoptez une approche collaborative et développez votre Réseau Social Talent. RH, managers ou collaborateurs, soyez acteurs de votre carrière »,
  • Etc.

De fait les éditeurs emboîtent le pas à une évolution déjà bien engagée au sein des entreprises :  le rôle RH dévolu aux managers de l’entreprise. Sur ce point les solutions SIRH en mode SaaS arrivent à point nommé pour outiller les collaborateurs managers.

En effet comme le souligne le Livre Blanc Panorama RH de BearingPoint  (édition 2011), consacré au « Rôle RH du manager », « la fonction support la plus partagée avec les managers est bien, dans 90 % des entreprises, la fonction RH…les domaines RH dans lesquels interviennent régulièrement les managers sont prioritairement le recrutement et la formation ».  Mais il est aussi indiqué que le manager est « un « 1er RH » désigné par tous mais peu accompagné et peu outillé » à tous les sens du terme…On voit bien là la complémentarité que peuvent apporter les solutions en mode SaaS conçues pour les collaborateurs, et en particulier les managers. Nul doute que les éditeurs SIRH qui se positionneront sur le créneau du « manager » auront une longueur d’avance sur leurs concurrents. Il y a en effet là une opportunité…et même une responsabilité pour les éditeurs d’être le vecteur d’une montée en compétences des managers sur la dimension RH. Le Livre Blanc de BearingPoint précise d’ailleurs que « les DRH s’accordent sur le fait que l’implication des managers va certainement progresser dans les domaines RH qui sont utiles à la conduite de leur mission, en particulier le staffing des équipes et le développement des compétences », ce qui met en lumière tout le potentiel pour les éditeurs à l’aune de la refonte de leurs applications en mode SaaS…

Contact: Olivier Chappert, Associé