Alors que la France s’est engagée dans plusieurs programmes afin d’accélérer le virage numérique et fluidifier le parcours patient (E-parcours, HOP’EN, GHT, DMP/MSSanté, etc.), la région Skåne, en Suède, a misé sur une refonte complète de son système numérique de soins pour répondre à ces défis.

Qu’est-ce que le Skåne Digitala Vardsystem (SDV) ?

Située au sud du pays, la région Skåne est, du fait de la décentralisation de l’Etat suédois, responsable à la fois de l’organisation, du financement et de la gestion directe de l’offre de soins publique sur son territoire.

Affichant l’ambition d’un « territoire durable » pour ses 1,3 millions d’habitants, la région a décidé de refondre son système numérique de soins et d’investir 400 millions d’euros sur 10 ans dans la mise en place d’une plateforme digitale de santé unique, destinée aux patients et professionnels de santé.

Le projet, accompagné par les équipes suédoises de BearingPoint, consiste à remplacer, d’ici 2022, la centaine de systèmes d’information de santé existants par une solution unique et globale, déployée dans l’ensemble des établissements de santé du territoire.

Cette nouvelle solution doit permettre :
•   d’améliorer la sécurité des soins tout au long du parcours du patient ;
•   de renforcer l’attractivité et l’accessibilité du système de santé ;
•   d’améliorer l’efficience du système de santé ;
•   de moderniser l’environnement de travail des professionnels de santé.

Comment fonctionne le Skåne Digitala Vardsystem (SDV) ?

La plateforme e-santé, basée sur un système central unifié, et accessible via un identifiant médical unique, comporte 4 briques :
•   un portail patient permettant à tout usager de visualiser son profil médical, prendre rendez-vous en ligne, consulter ses résultats de santé ou encore accéder à des programmes de prévention ;
•   des services de suivi et d’analyse des données liés aux dispositifs médicaux et objets de santé connectés ;
•   des solutions de télémédecine avec des services de téléexpertise et de téléconsultation ;
•   des outils d’analyse des données de santé à des fins de santé publique, incluant la médecine prédictive, l’intelligence artificielle et le Big Data.

La solution est une plateforme qui permet son ouverture avec l’écosystème régional (interconnexion / ajout de solutions tierces innovantes). Elle est de plus reliée au portail national suédois, afin de simplifier l’expérience utilisateur.

Que nous apprend ce projet ?

De notre expérience sur ce projet initié en 2016, c’est le triptyque gouvernance – périmètre – calendrier, et dans cet ordre de priorité, qui est clé :

#1 | Une gouvernance solide associant l’ensemble des parties prenantes

La gouvernance du projet doit être portée au plus haut niveau et articulée avec les acteurs de l’écosystème territorial, et ce afin de marquer l’ambition du projet auprès des acteurs de terrain. La structure projet doit impliquer inéluctablement les représentants des professionnels de santé et de terrain, dans une logique « primus inter pares ». A cet effet, les 21 domaines de travail fonctionnels qui composent le projet de la région Skåne, sont chacun pilotés par des professionnels de santé représentant un large éventail de spécialités et de professions de toute la région.

#2 | Une maitrise du périmètre métier et organisationnel

Les composantes métiers et organisationnelles ainsi que la maturité de ces acteurs, doivent être pris en compte dans ces projets, pour lesquels le numérique vient en soutien d’un projet territorial de santé. La mise à disposition de services simples mais à valeur ajoutée (agenda partagé, messagerie sécurisée, prescription électronique etc.)  est à privilégier, afin de permettre d’embarquer les acteurs de terrain et de développer leur confiance dans le système avant de déployer des services plus sophistiqués (plan de soins personnalisé, éducation thérapeutique etc). De plus, l’ergonomie et l’interopérabilité sont, dans ce contexte, deux enjeux majeurs.

#3 | Un calendrier assurant un déploiement synchrone des outils et usages

La montée en charge requiert un pilotage agile orienté vers le développement des usages, et devant respecter les caractéristiques suivantes :
•   réalisme, en particulier dans le calendrier de déploiement qui ne doit pas sous-estimer la complexité de mobilisation des acteurs à tous niveaux ;
•   agilité - ce sont des projets innovants ;
•   co-construction, tout en sachant doser le niveau de sollicitation des acteurs de terrain.’améliorer l’efficience du système de santé ;

Pour mettre en place ce système, la région a sélectionné l’éditeur Cerner qui signe là un de ses projets les plus ambitieux en termes de périmètre. Le déploiement de la solution devrait débuter en 2021 et ne manquera pas de nous fournir d’autres enseignements.

Auteurs

Gautier Schreiner, Senior Consultant
Iphigénie Djellouli, Consultante

Rechercher
Toggle location