Rechercher
Toggle location

 

Le saviez-vous ? Le cardinal Richelieu a participé à la naissance de la cryptanalyse des messages en France. Ceci lui a permis de déchiffrer les messages des Huguenots et d’anticiper l’arrivée des Anglais lors du siège de La Rochelle. Pour lui rendre hommage, la DGSE a lancé un challenge de cybersécurité. Saurez-vous relever le défi :  https://www.challengecybersec.fr/

SPOTLIGHT

Inciter les entreprises à recruter d’anciens militaires blessés

La reconversion professionnelle des militaires blessés est une transition douloureuse pour ces soldats dont les blessures sont plus souvent d’ordre psychique que physique. Afin d’inciter les entreprises à recruter des militaires en reconversion, le Medef a publié un guide destiné à rassurer les chefs d'entreprise sur ces profils atypiques, qui font preuve de nombreuses qualités (capacité d’adaptation hors du commun, sens du collectif et de la misson, discipline…) et communiquer sur les dispositifs d'accompagnement existants. Ainsi, OMEGA offre aux militaires la possibilité de partir en stage d’immersion en entreprise, rémunéré par le ministère des Armées ; l’agence de reconversion Défense Mobilité propose des programmes de réinsertion conservant la rémunération militaire et un suivi médical et psychologique. Pour assurer la réussite de la reconversion en répondant à l’exigence d’exemplarité de ces recrues, la sensibilisation des équipes de l’entreprise est essentielle.

EDITO

Les innovations de l’armée présentées au salon VivaTech 2019

Le ministère des Armées était présent pour la première fois parmi les exposants du salon Viva Technology de mai 2019 à Paris. A cette occasion, les armées ont mis en  avant quatorze innovations de la défense pour présenter la stratégie d’innovation du ministère, matérialisée par le lancement en octobre 2018 de l’Agence Innovation Défense.

 

Cette présentation répond à plusieurs objectifs : accroître les liens avec le monde civil, faire connaître les innovations menées au sein du ministère et se positionner comme incubateur de technologies innovantes. Il s’agit pour le ministère de favoriser le recrutement de nouveaux talents et la recherche de partenaires innovants comme les startups.

 

Le ministère a ainsi dévoilé quatorze projets innovants répondant à différents besoins.

Le projet RAFT (Réalité augmentée pour le fantassin du futur) vise à augmenter la perception de la situation par le combattant grâce à la projection d’indications à travers un casque de réalité augmentée. 

Le projet caméléon vise à camoufler les véhicules sur le terrain grâce à une couche de tuiles interconnectées qui changent de couleur à partir des informations détectées par un algorithme.

Outre ces innovations de terrain, d’autres innovations à vocation administrative comme l'application Aurizone dédiée à l’accessibilité à l’intérieur d’un site ont été mises à l’honneur.

CLIENT NEWS

L’armée française manque de bras

Un rapport d’exécution de la LPM rédigé par la commission sénatoriale des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées, met en évidence un déficit de 583 emplois depuis le 1er janvier 2019. Ce déficit d’effectifs, qui touche tous les grades, est tel qu’il a permis de dégager un surplus de 214 millions d’euros – consacrés au financement du surcoût des opérations extérieures de 2018.

Le déficit résulte aussi bien de problèmes de rétention des militaires sous contrat que d’attractivité auprès de nouveaux candidats. Le ministère relève que la concurrence avec le secteur privé (notamment aéronautique, énergie et transport) est forte, et que des entreprises n’hésitent pas à débaucher les militaires en jouant sur l’argument du salaire et de la stabilité.

Quelles qu’en soient les raisons, ce déficit d’effectif « remet en cause la capacité du ministère à remonter en puissance » d’après la commission, ce qui pourrait nécessiter des changements organisationnels. Le point sera abordé fin juin avec la ministre des Armées.

JUSTICE

A voté

Grande première pour les élections européennes, où les détenus français pourront voter dans leurs prisons. Avant, ils devaient faire procuration ou demander une autorisation de sortie. Les détenus votent en anticipé du lundi 20 mai au mercredi 22 mai. 10% des détenus ayant le droit de voter se sont inscrit, c'est 5 fois plus que par lors de la présidentielle où le mode d'expression de ses idées passait par la procuration.
Ainsi le centre de Réau, une salle de vote temporaire a été installé, parmi les premiers votants, on retrouve beaucoup de jeunes détenus qui expriment leur volonté de s'exprimer dans un contexte politique et social tendu.
Le dépouillement des 187 prisons françaises se fera dimanche au ministère de la justice par une commission spéciale.

INTERIEUR

Martine va au bureau de vote

Plusieurs risques de bugs sur le nouveau répertoire électoral unique REU, établi par l’Insee, ont été identifiés et font peser un risque sur l’identification des électeurs pour le scrutin de ce dimanche, dont l’ampleur est encore inconnue. Le ministère de l’intérieur, Christophe Castaner, a adressé aux élus locaux un courrier pour donner des instructions spécifiques pour le vote. Le ministre se veut d’abord rassurant, en indiquant que les écarts les plus importants entre les documents d’identité et les données enregistrées dans le REU avaient été traitées en amont. Les erreurs subsistantes ne pourront en revanche plus être prises en compte d’ici le scrutin. Des électeurs pourraient donc découvrir des erreurs ce dimanche sur les données du REU les concernant. Le ministre demande aux élus de sensibiliser les présidents de bureau de vote à ce problème et de faire preuve de tolérance et de discernement en autorisant les électeurs à prendre part au vote malgré les erreurs relevées sur leur état civil. Le ministre souhaite également que les électeurs concernés par ces erreurs soient incités à solliciter la correction du Répertoire national d'identification des personnes physiques (RNIPP), ce qui permettra de corriger automatiquement les données inscrites sur les listes électorales.

L’IMAGE DE LA SEMAINE

Au son des tambours, binious et bombardes du Bagad de Lann-Bihoué, les marins ont été célébrés à Balard ce 22 mai à l’occasion de la « Journée du marin ».

AGENDA

Deuxième édition du concours d’éloquence du ministère des Armées

Le 27 mai se tiendra le Prix Clémenceau 2019, deuxième édition du concours d’éloquence organisé par le ministère des Armées. Si les écoles militaires y sont bien représentées (la gagnante du prix 2018 était élève officier de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr), le concours est également ouvert aux étudiants civils, ce qui a donné lieu sur le compte Twitter du ministère à quelques échanges salés – et savamment orchestrés – entre HEC et Polytechnique.