Rechercher
Toggle location

 

Le saviez-vous ? Paris est la ville marraine du porte-avion Charles de Gaulle. Depuis l’Océan Indien, son équipage a rendu hommage à la Cathédrale Notre-Dame de Paris.  

SPOTLIGHT

Faut-il fusionner les chantiers navals militaires ?

La question de la consolidation des chantiers navals duaux de taille moyenne basés en France réapparaît régulièrement à l’occasion de campagnes commerciales à l’exportation où la concurrence entre chantiers peut s’avérer agressive. La ministre des Armées, Florence Parly, s’est montrée défavorable à une fusion lors d’une visite des chantiers Piriou à Concarneau, soulignant la volonté du ministère de favoriser la coordination entre chantiers et l’agilité des plus petits dans le cadre du plan Action PME. Pour le ministère, le maintien de la concurrence est utile dans ce secteur où les chantiers permettent d’entretenir les outils industriels. Jusqu’en 2025, ces différents chantiers livreront une centaine d’unités à la Marine et à la Gendarmerie maritime, alimentant le tissu industriel de constructeurs navals français. Des accords sont également prévus pour permettre aux chantiers de répondre en commun à des prospects, ainsi que des mesures permettant de favoriser leur accès à l’export.

EDITO

Querelle franco-chinoise au détroit de Taïwan

Le 7 avril dernier, la Chine a envoyé des bâtiments de guerre dans le détroit de Taïwan afin d’intimer l’ordre de quitter la zone à une frégate française, qui y croisait pour se rendre aux festivités pour le 70e anniversaire de la marine chinoise auxquelles elle était invitée.

L’incident n’a pour l’heure été commenté par le ministère français des Armées que pour rappeler « l’attachement [de la France] à la liberté de navigation, conformément au droit de la mer ». L’étonnement est réel, car le passage par le détroit de Taïwan n’est pas inhabituel pour la Marine, et n’a jamais soulevé de telle réaction.

Des analystes estiment que c’est précisément l’accumulation des passages de bâtiments français en mer de Chine méridionale qui agace Pékin, d’autant que la frégate française aurait cette fois, selon les Chinois, pénétré dans leurs eaux territoriales.

Irrité par toute activité militaire dans sa zone économique exclusive, Pékin semble voir d’un mauvais œil la prochaine escale du Charles de Gaulle à Singapour, bien que la France ait annoncé que le porte-avions ne croiserait pas en mer de Chine, afin, précisément, d’éviter toute provocation.

Quoi qu’il en soit, la frégate Vendémiaire, quant à elle, n’a finalement pas participé le 23 avril aux festivités de la parade navale chinoise après cet incident.

CLIENT NEWS

Cyberdéfense : de la force en réserve

Fidèle à la tradition militaire et pour répondre à des enjeux et crises irrégulières, le cybercommandement vient de se doter d’une réserve cyber. À l’instar de celle de la Marine ou encore de l’Armée de terre, celle-ci accueille des personnalités qualifiées souhaitant participer, irrégulièrement, au fonctionnement des armées, et se compose de :

  • Une réserve citoyenne, regroupant 4 000 personnalités au contact avec le public ;
  • Une réserve opérationnelle, regroupant 400 réservistes conduits à participer à des opérations militaires. Ceux-ci pourront notamment intervenir pour rétablir les « systèmes attaqués » au sein des ministères, mais également auprès des opérateurs d’importance vitale tels que les industries, la santé ou l’énergie.

Le Ministère des Armées insiste sur la participation à la réserve opérationnelle d’étudiants et de jeunes professionnels, cette expérience pouvant leur donner l’occasion de se frotter à des enjeux de défense d’importance majeure.  

JUSTICE

5 à 7

Issues de la réforme de la justice, les nouvelles cours correctionnelles vont être expérimentées pour une durée de 3 ans, à partir du 1er septembre, dans 7 départements. Dans ces cours, situées à mi-chemin entre tribunal correctionnel et cour d’assises, cinq magistrats jugeront des crimes punis de quinze à vingt ans de prison. La plupart des affaires qu’auront à juger ces cours d’assises aux formalités allégées concerneront des crimes sexuels (60%).

Ces nouveaux tribunaux devront permettre de rendre plus rapide le jugement des crimes et de réduire l’engorgement des cours d’assises.  Ils permettront également de réduire la correctionnalisation des affaires. En effet, actuellement, des crimes passibles des assises sont requalifiés en délit pour être jugés plus rapidement en correctionnelle.

INTERIEUR

Lab'psq késako ?

Cette semaine marque le lancement par le Ministre de l'intérieur du "Lab'psq", le laboratoire de la police de sécurité du quotidien. Il s'agit de la première initiative partenariale du Ministère. Ce laboratoire sera composé d'une équipe pluridisciplinaire, dont le champ concerna l’ensemble des préoccupations des citoyens vis-à-vis de la sécurité.

Le Lab'psq a trois fonctions :

  • Observatoire : analyse de l'efficience des initiatives expérimentées ;
  • Think-tank : développe des partenariats avec le monde extérieur ;
  • Incubateur : collabore avec le monde de la recherche pour trouver de nouvelles opportunités.

Ce laboratoire s'inscrit pleinement dans la volonté de donner des marges de manœuvre aux territoires et au partage de la connaissance avec des partenaires pour trouver des solutions.

L’IMAGE DE LA SEMAINE

Le sous-marin nucléaire d’attaque Rubis avant son appareillage pour exercices, au lever du jour.

AGENDA

Embarquez pour le Bourget !

Le 53e Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace se tiendra du 17 au 23 juin 2019 au Bourget.

A cette occassion, l’espace « Avion des métiers 2019 », co-organisé avec le GIFAS, proposera un tour d’horizon inédit du secteur et permettra notamment aux étudiants de chercher un stage ou un apprentissage, aux jeunes diplômés de trouver leur premier emploi et aux professionnels confirmés d’identifier de nouvelles opportunités.