Rechercher
Toggle location

« Le Royaume-Uni fait partie des trois principaux marchés, avec la France et l’Allemagne. Ce n’ est pas rien de sortir de ce marché : Orange et Deutsche Telekom valorisent un actif leader sur le mobile », commente Tariq Ashraf, consultant chez Bearing Point.

« C’est un peu la retraite de Russie pour Orange, considère l’un d’eux. Ils n’ont pas vraiment réussi à faire ce qu’ils voulaient avec Deutsche Telekom. Et la convergence du secteur les incitait à mettre le paquet dans le fixe. Ce dont ils n’étaient pas forcément capables. »

Tariq Ashraf, Senior Manager

> Article complet disponible sur les Echos

Vous pourriez aussi être intéressé par