Orange lance sa nouvelle box plus rapide mais aussi plus écologique  

29% et 17%. Ce ne sont pas les augmentations de débit montants et descendants de la Livebox 5, nouvelle box d’Orange, mais, respectivement, la diminution de son empreinte carbone et la baisse de sa consommation par rapport aux générations précédentes.

En effet, alors que les nouvelles box Free et SFR mettaient en avant de nouvelles technologies (Fibre 10Gb/s pour l’une et WiFi 6 pour l’autre) en plus d’un assistant vocal embarqué, la Livebox 5 se veut « adaptée aux besoins des abonnés » selon Fabienne Dulac, Directrice Générale d’Orange France, en proposant un débit maximal augmenté mais également des performances écologiques améliorées. 

Concernant le débit, il est porté au maximum à 2 Gigabits par seconde. L’objectif est de soutenir les nouveaux usages et d’accompagner l’accroissement de nombre de terminaux au sein du foyer. Enfin, la Livebox 5 sera dotée du wifi intelligent Orange qui lui permettra de choisir automatiquement les meilleurs canaux et bandes WiFi.

Mais durant sa présentation, ce qui a le plus été mis en avant est son impact environnemental maîtrisé : coque en plastique recyclé, limitation de l’empreinte carbone, baisse de sa consommation, moins de composants et réparations facilitées. Avec l’urgence environnementale, cet atout pourrait convaincre les clients de se tourner vers la nouvelle box Orange. 

En plus de sa nouvelle box, Orange présente de nouveaux services avec notamment un second décodeur TV / clé TV et un répéteur WIFI sur demande, les appels illimités depuis le téléphone fixe vers les mobiles en Europe et la compatibilité avec Maison connectée. 

Les revenus de la téléphonie continuent de baisser au 2ème trimestre 2019

Le marché de la téléphonie Grand Public entame un 8ème trimestre consécutif de baisse avec un repli de 0,4% pour atteindre 8,34 Milliards d’Euros. Ce repli atteint même 0,9% si on met de côté les revenus annexes (interconnexion entre opérateurs, gestion des centres d’appels et location de terminaux).

La cause est la baisse des revenus fixes qui reculent de 1,3% par rapport au 2ème trimestre 2018. La facture moyenne mensuelle par foyer a diminué de 20 centimes par rapport au trimestre précédent et est désormais de 31,40€ malgré la progression constante du nombre d’abonnés Fibre. Ce nombre d’abonnés Fibre croissant permet malgré tout d’espérer une reprise de la croissance sur ce segment dans les mois à venir.

Sur le marché mobile, la hache de la guerre des prix semble enterrée, au moins pour le moment. La facture moyenne mensuelle gagne 20 centimes pour atteindre 14,30€ permettant une augmentation des revenus générés de 0,5%.

Space X souhaite lancer 30 000 satellites pour proposer un internet ultra-rapide

Space X a fait une demande à l’union internationale des télécommunications pour déployer 30 000 satellites supplémentaires. Ces satellites ont pour objectif de construire un réseau internet ultra rapide, Starlink, qui pourrait compter 40 000 satellites au total, soit une méga-constellation autour de la Terre. Ces satellites se positionneront en orbite basse (jusqu’à 2 000km), alors que les satellites servant actuellement pour internet sont à orbite géostationnaire (36 000km). Ce positionnement permettra de réduire le temps de latence à 30 millisecondes contre 600 millisecondes actuellement. Space X a déjà lancé 60 satellites en mai dernier sur cette orbite.

Les scientifiques craignent une augmentation des risques de collisions sur cette orbite, sachant qu’à l’heure actuelle 2 063 satellites y sont présents et qu’en septembre un satellite européen d’observation avait déjà dû modifier son altitude pour éviter la collision avec l’un des satellites Starlink de Space X. Par ailleurs les entreprises Oneweb LeoSat Enterprises et Telesat sont également intéressées par l’orbite basse pour proposer un internet plus rapide.

Dans cette course aux satellites, de nombreux régulateurs nationaux ont demandé à l’agence des Nations-Unies de fixer des normes plus strictes sur les projets de méga-constellation.

Amélioration en vue pour les réseaux mobiles et fixes dans les campagnes

Si l’accès à l’internet est acquis en France dans les zones urbaines, dans les zones moins densément peuplées certains habitants ne captent toujours pas et n’ont pas non plus l’accès à la fibre. L’exécutif souhaite réduire cet écart existant aussi bien au niveau du mobile (4G) que du fixe (fibre).

Concernant les mobiles, la définition des zones blanches, actuellement définie comme une zone ne bénéficiant d’aucune couverture réseau par les opérateurs français, prend désormais en compte la qualité du signal et plus uniquement la présence d’un opérateur dans la zone. Suite à l’accord New Deal de janvier 2018, 1 171 zones blanches ont fait l’objet d’arrêtés ministériels et devraient voir sur leur territoire l’installation de pylônes de téléphonie qui devraient être opérationnels dans les deux ans suivant l’arrêté. Pour rappel le New Deal est un accord entre le gouvernement et les opérateurs : en échange de pouvoir continuer à utiliser certaines fréquences mobiles, les quatre opérateurs français doivent investir 3 milliards pour améliorer la couverture réseau en particulier dans ces zones blanches.

L’identification des zones blanches se poursuit et en 2021, 5 000 points devraient être couverts.

Concernant la fibre, le gouvernement fait un pas vers les collectivités en rouvrant le guichet France THD, fermé il y a deux ans, qui accorde aux collectivités de zones faiblement peuplées des subventions pour déployer la fibre. Cette mesure va dans le sens du plan France Très haut débit qui doit apporter un internet fixe rapide à tous d’ici 2022. Pour l’instant, 3 millions de foyers sont en attente de raccordement.

Chiffre du mois

35 milliards de dollars, c’est le montant de l’amende record que devra payer Facebook suite à la plainte de 7 millions d’habitants de l’Illinois pour recours abusif à la reconnaissance faciale.

Citation du mois

"Facebook ne participera pas au lancement du système de paiement Libra tant que les régulateurs américains ne l'auront pas approuvé". Mark Zuckerberg a tenté de rassurer sur les intentions de son projet de crypto-monnaie Libra

Evènement

Le 24 octobre a eu lieu le Forum de l’IoT organisé par l’ARCSEL spécialisé sur les problématiques de Santé Connectée. L’accent a été mis sur la double réalité du déploiement de l’IoT avec d’un côté une généralisation des capteurs au sein de l’industrie et de l’autre pas d’explosion de la consommation IoT.


Vous souhaitez être accompagnés sur un projet de transformation Télécoms ? Vous pouvez contacter notre Partner Télécommunications Sylvain Chevallier.

Rechercher
Toggle location