Rechercher
Toggle location
Toggle master download

Téléchargements

Plus d’un quart de siècle s’est écoulé depuis le lancement de la norme GSM et la digitalisation des réseaux mobiles qui en a résulté. Si les opérateurs de réseaux mobiles européens ont de belles opportunités commerciales à saisir, ils ont aussi d’importants défis à relever.

La digitalisation et l’Internet des objets (IdO) devraient reposer largement sur les communications mobiles 5G ; de ce fait, les opérateurs de télécommunications devraient bénéficier d’un nouveau potentiel commercial presque inépuisable. Mais avant cela les opérateurs doivent réaliser d’importants investissements pour consolider la technologie 5G. La verticalisation des modèles économiques et la virtualisation des infrastructures nécessitent des changements organisationnels et culturels qui, de par leur ampleur et leur complexité, sont incomparables à ceux auxquels le secteur des télécommunications a été confronté auparavant.

Les opérateurs de télécommunications, dont le chiffre d’affaires et la rentabilité diminuent depuis des années, ne bénéficieront pas des nouvelles sources de revenus substantielles liées à la 5 G avant 5 à 7 ans. Les sociétés High Tech et de services telles qu’Alphabet, Amazon, Facebook et Microsoft investissent déjà dans leur propre infrastructure de télécommunications et ont une situation financière plus solide que celle des opérateurs de réseaux mobiles européens.

Pour évoluer vers la 5G sans se laisser distancer, les opérateurs de réseaux mobiles doivent retrouver une croissance rentable avec leur activité de base et leur attractivité auprès des investisseurs.

BearingPoint a réalisé une étude portant sur différents facteurs de croissance et de rentabilité déterminants, et identifié des pratiques éprouvées sur d’autres marchés et dans diverses industries qui peuvent être adaptées et utilisées par les opérateurs de réseaux mobiles européens. Un résumé des résultats de l’étude est téléchargeable via le lien ci-dessous.

More insights