Rechercher
Toggle location

Les bénéfices salariés

« Qui sont ces jeunes gens sans cravate qui viennent envahir nos bureaux ? » La rumeur gronde dans les couloirs en réaction à la dernière initiative de l’entreprise : l’open innovation.

La course effrénée à l’innovation et la lourdeur des processus internes de R&D poussent les entreprises à conclure des partenariats avec des start-ups pour le développement de services innovants… partenariats que les salariés peuvent voir comme une forme de concurrence. Pourtant, les bénéfices d’une telle stratégie sont nombreux :

  1. Renforcer et enrichir un savoir-faire métier. Les start-ups impliquées dans un processus d’innovation ouverte dans de grandes entreprises n’ont pas vocation à supplanter les salariés mais à leur fournir des outils innovants qui, in fine, leur facilitent le quotidien.
  2. Dynamiser les modes de travail et les processus internes. Les vertus du travail collaboratif et de l’expérimentation dans un processus d’innovation ne sont plus à démontrer, c’est dans l’ADN des start-ups. Une stratégie d’open innovation permet d’initier un « transfert de compétences » vers les équipes salariées qui peuvent apprécier in situ les avantages de cette nouvelle façon de travailler. La Poste, qui s’appuie déjà sur son propre incubateur de start-ups, peut se targuer, grâce à une approche Open Innovation pionnière, d’avoir insufflé un véritable esprit de créativité dans ses équipes, à tel point qu’elle organise chaque année, avec succès, un concours de projets innovants.
  3. Utiliser en avant-première les services innovants et contribuer à leur développement. Les équipes salariés ne sont pas passives dans leurs relations avec les start-ups partenaires mais sont au contraire de véritables contributrices. Elles testent les nouveaux services, ce qui leur permet d’évaluer la valeur ajoutée sur leur métier, et participent de manière itérative à leur processus d’amélioration continue.

Ainsi, loin de la guerre de tranchées, l’open innovation permet d’initier un véritable projet d’entreprise, en mesure de mobiliser les équipes salariées.

Les bénéfices pour l’entreprise

Les partenariats entre entreprises et start-ups ne cessent de se multiplier. C’est d’ailleurs la source de la croissance insolente des GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple).

Pour se maintenir dans un univers ultra-concurrentiel, où l’identification des besoins et des nouveaux usages technologiques est cruciale, les grandes entreprises doivent innover de plus en plus vite. Elles cherchent ainsi à capitaliser sur l’agilité et la capacité d’innovation des start-ups, tout en leur fournissant, en contrepartie, financement, accompagnement et terrain d’expérimentation (démarche d’open innovation). Quels bénéfices les entreprises en tirent-elles ?

  1. Accélérer la croissance de l’entreprise. Une démarche d’open innovation permet de créer un véritable écosystème intégrant start-ups et collaborateurs de l’entreprise, chacun des acteurs s’appuyant sur une expertise spécifique et mutuellement bénéfique. Cette combinaison démultiplie les possibilités et donc les chances de rupture d’innovation.
  2. Réinventer les métiers. Pour répondre aux besoins et développer de nouveaux usages, c’est toute la structure de l’entreprise qui doit s’adapter et réinventer ses métiers « core ». Une démarche d’open innovation permet, grâce à un contact étroit avec les start-ups, de sensibiliser l’ensemble de l’entreprise, d’anticiper les évolutions à venir et de mettre en œuvre les changements nécessaires.
  3. Conquérir de nouveaux marchés. Les innovations réalisées dans le cadre d’une démarche d’open innovation garantissent un meilleur positionnement marché des entreprises, en fournissant de nouveaux services, souvent en complément des services de base, et permettant de conquérir et fidéliser de nouveaux clients. La SNCF a su prendre ce tournant, passant du simple statut d’opérateur ferroviaire à celui d’opérateur de la mobilité, proposant une large gamme de services allant du covoiturage aux services de conciergerie en gare, et ce, grâce à des partenariats avec des start-ups.

Une stratégie d’open innovation est ainsi un véritable accélérateur pour toute entreprise souhaitant garder le rythme…

Les bénéfices pour les start-ups

S’arrimer à une grande entreprise, et sécuriser ses finances, ou continuer seul, et maintenir son indépendance. Le choix n’est pas facile pour une start-up, d’autant que les projets d’open innovation se multiplient dans les entreprises, avec des résultats concluants.

Ces partenariats permettent de créer un véritable écosystème de l’innovation gagnant-gagnant et pour les entreprises et pour les start-ups. En sorte, l’alliance de la notoriété/puissance financière et de l’agilité/inventivité pour créer les services et les usages de demain. Faisons le point sur les bénéfices que peuvent tirer les start-ups d’un tel partenariat.

  1. Sécuriser son financement. C’est souvent le mantra pour toute start-up : trouver des fonds ! Faire le choix d’un rapprochement avec une grande entreprise, c’est régler, en partie, ce problème, puisque l’entreprise fournit des financements, soit en rentrant au capital de la start-up soit au travers d’incubateur. Shopmium, spécialiste du couponing, a su profiter de cette opportunité pour le développement de son outil de géolocalisation de bons plans et de réductions. De nombreuses entreprises avec une forte activité retail, dont SFR, intéressées par l’outil, ont participé au financement de la start-up et lui ont permis de boucler ses levées de fonds.
  2. Bénéficier d’un hébergement et de services. L’avantage de ces partenariats est que les entreprises logent très souvent les start-ups dans leurs propres locaux et leur font bénéficier de tous les services attenants. Mieux, elles adaptent leurs espaces de travail aux besoins des start-ups (espaces ouverts et collaboratifs), avec pour objectif, aussi, de sensibiliser leurs propres équipes aux méthodes de travail susceptibles de favoriser l’innovation.
  3. S’appuyer sur des équipes dédiées et une population test. Rares sont les entreprises à investir dans une stratégie d’open innovation sans prévoir les ressources humaines pour accompagner et piloter les start-ups. Elles trouvent ainsi un interlocuteur et un médiateur indispensables pour les faire grandir. C’est une condition centrale pour que la relation soit mutuellement bénéfique. Cela permet aussi de garantir l’accès à ce vaste terrain d’expérimentation que sont les clients, voire les salariés de l’entreprise.

More insights