Rechercher
Toggle location

Dans le cadre de son cycle de conférences de la Commission Immobilière EBG, BearingPoint a réuni 3 directions immobilières* pour échanger sur «l’environnement de travail de demain». Ludovic Legendre, Directeur Associé chez BearingPoint tire les principaux enseignements de cette rencontre.


Le site Panhard 2.0 de SNCF Gares & Connexions à Paris 13ème
© AREP / Photographe : M. Lee Vigneau
Architectes : JM. Duthilleul, E. Tricaud, B. Ferré, S. Caillaud

Une terre de contrastes

En analysant les retours d’expérience des intervenants qui représentaient Google France, Sanofi et SNCF Gares & Connexions, il est frappant de constater qu’en dépit de cultures d’entreprises différentes, ces structures sont finalement impactées de la même façon par l’arrivée des nouvelles générations qui ont une appétence pour la qualité de vie. Au vu de ce constat, il est évident que la solution n’est pas seulement immobilière… Il s’agit de résoudre un problème de transformation de l’environnement de travail qui repose sur 3 leviers : l’immobilier, les ressources humaines et les outils (IT, systèmes d’information…).

D’ailleurs, ces projets sont de plus en plus portés par les directions générales car il s’agit en effet d’un sujet de management. La mobilité est une tendance lourde commune à toutes les entreprises même si elle peut se décliner de manière différente selon les entreprises.
Les différents témoignages montrent que ce sujet est une terre de contrastes. Ainsi Google, sous une extrême modernité, a une organisation du travail traditionnelle… dans laquelle le télétravail est même proscrit mais… avec 100 % de bureaux attribués et, en prime, des espaces de convivialité. En revanche Sanofi, grand groupe industriel du CAC 40, a signé un accord pour permettre 2 jours de télétravail par semaine à ses salariés mais 80 % des postes de travail sont en flex office.

Concernant la révolution digitale, elle est partout avec davantage de visioconférences, du wifi partout… En toute logique, Google est très avancé sur ces sujets : tous les actes du quotidien sont des workflows sur les smartphones des collaborateurs et chacun d’entre eux devient, de fait, un bêta-testeur de l’innovation. Le tout dans un rythme accéléré : ce qui ne fonctionne pas est immédiatement abandonné pour passer à autre chose. Il n’en va évidemment pas de même dans les acteurs traditionnels qui doivent passer par la DSI, avec des process beaucoup plus lourds. Mais, personne n’échappera à la mutation digitale !

Plus d’échanges, plus de créativité

Le point de ressemblance entre Google, Sanofi et SNCF Gares & Connexions, c’est la volonté de la direction générale de favoriser au maximum les échanges entre les équipes, entre les métiers qui ne se parlent pas ou pas assez… Se rencontrer mais aussi rencontrer d’autres cultures, d’autres pratiques pour s’en inspirer et être plus créatif. C’est ainsi que SNCF Gares & Connexions a prévu sur son site emblématique Panhard 2.0 (Paris 13ème) une zone d’accueil pour les start-ups, un lab et un amphithéâtre (tourné vers l’extérieur). Dans le même esprit, Sanofi a organisé son campus de Gentilly en clusters de 20 à 30 postes de travail toujours dans l’idée de créer de la dynamique entre les métiers. Enfin, chez Google, si le télétravail est banni, c’est précisément pour favoriser la créativité et l’émulation entre les collaborateurs. Loin d’être un dogme, le principe est poussé jusqu’au bout puisque les collaborateurs peuvent aller travailler dans n’importe quel autre site Google du monde…toujours dans l’esprit de s’ouvrir sur d’autres cultures, d’autres pratiques et en tirer des enseignements. D’ailleurs, tous ses sites Google dans le monde répondent à un cahier des charges unique sous la responsabilité d’un patron immobilier global basé en Californie…

Au-delà de l’effet Waouh

Si le design, la décoration constituent de réels leviers de transformation, il ne faut pas pour autant en oublier la culture de l’entreprise. L’environnement de travail doit se concevoir dans le respect de l’ADN de l’entreprise. Chaque collaborateur doit trouver une bulle qui convient à sa personnalité afin qu’il soit le plus créatif possible.

*Intervenants :
- Sophie-Jeanne Hales-Le-Menestrel, Directeur Immobilier et Services Généraux – Google France
- Florence Peronnau, Directeur Immobilier Groupe – Sanofi
- Didier Caramello, Directeur du projet Panhard 2.0 – SNCF Gares et Connexions

Source : Immobilier & Services, Novembre-Décembre 2015
Auteur : Françoise Leroy

More insights