Toggle master download
Rechercher
Toggle location

Le succès du e-commerce continue de croître. En 2013, les ventes annuelles ont augmenté de 41,7 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 39,1 milliards d’euros. Les marketplaces en ligne arrivent en tête du classement et totalisent 26 milliards d’euros de ventes, suivies par les sociétés de vente par correspondance multicanal avec 7,4 milliards d’euros et les pure players avec 4,7 milliards d’euros. Le e-commerce devrait donc encore bien prospérer d’ici les prochaines années.

Le textile est le secteur moteur avec 11,6 milliards d’euros en volume de ventes. Celui des livres arrive en seconde place avec un total des ventes de 5,3 milliards d’euros, tandis que l’électronique grand public ainsi que les produits électroniques se placent en troisième position avec un peu plus de 4 milliards d’euros de ventes.

Compte tenu de la croissance rapide et de l’augmentation du nombre de nouveaux fournisseurs et de business models, ainsi que du niveau élevé de transparence offert par les sites de comparaison (produits et prix), la logistique apparait toujours comme cruciale dans l’univers du e-commerce.

Reste à savoir quelles sont les stratégies les plus adaptées quand il s’agit d’assurer un niveau de vente élevé tout en préservant une vision précise des coûts logistiques. Les distributeurs en ligne préfèrent-ils gérer ou externaliser leurs processus logistiques ? Et comment les leaders du marché gardent-ils le contrôle de leur inventaire et des retours ?

Voici quelques-unes des questions abordées dans cette étude de marché réalisée par BearingPoint auprès de 30 leaders du e-commerce en Allemagne, de différents secteurs, chiffres d’affaires et business models. Cette publication propose un éclairage sur les stratégies logistiques des distributeurs en ligne et donne un aperçu des exigences et des approches spécifiques permettant d’améliorer l’activité e-commerce.

N’hésitez pas à télécharger l’étude ici (disponible en anglais) :

More insights