Dans un monde où l’inclusion financière est reconnue comme un vrai catalyseur de développement et de réduction de la pauvreté, de nombreux acteurs du monde financier ont mis l’accent sur l’importance de la réduction de l’utilisation de moyens de paiement scripturaux au profit de moyens de paiement digitaux.

C’est dans ce cadre que se développent de manière exponentielle de nouvelles offres financières digitales grâce à l’arrivée sur le marché de nouveaux types d’acteurs. On peut citer bien sûr les Etablissements de Monnaie Electronique (EME), souvent affiliés à des opérateurs télécom, mais également un tissu de startups et fintechs, qui se développe sur l’ensemble du continent africain.

Le lancement du switch s’accompagne souvent de stratégies nationales pour l’inclusion financière ou de programmes gouvernementaux ayant pour objectif de sensibiliser la population aux moyens de paiement digitaux de manière générale.

 

Dans ce contexte de multiplication des initiatives et des acteurs, l’enjeu d’interopérabilité devient primordial, dans un souci de mise-en-commun des infrastructures, des réseaux de distribution et, de manière générale, des canaux d’accès à ces services financiers. Le tout s’inscrit dans un objectif global de proposition de valeur forte pour les populations, tant sur l’offre elle-même que sur la couverture géographique des services financiers. En effet, l’interopérabilité des transactions permet aux acteurs d’offrir un panel bien plus large de cas d’usage d’une part, et d’étendre drastiquement son périmètre géographique d’intervention d’autre part. Ce point est d’autant plus pertinent que le monde rural reste aujourd’hui encore largement exclu des services financiers.

Dans certains pays, le développement des moyens de paiement digitaux s’est effectué en corrélation avec la digitalisation des aides et salaires des fonctionnaires distribués massivement aux populations.

 

L’objectif de ce Point de Vue est de décrire et d’analyser le rôle des switchs nationaux de paiement et les enjeux liés à leur mise en place, d’en décrire les fonctionnalités et de présenter les modèles clés en se basant sur un benchmark réalisé à l’échelle mondiale. BearingPoint en a tiré des enseignements structurants en dégageant notamment les facteurs clés de succès et les principaux écueils à éviter dans la mise en oeuvre d’un tel système.

Ce Point de Vue s’adresse donc à la fois à des gouvernements envisageant de mettre en place une interopérabilité à l’échelle nationale ou de faire évoluer leur modèle actuel, à des bailleurs de fonds mobilisés sur les problématiques de réduction de la pauvreté et d’inclusion financière, à des industriels, potentiels apporteurs de solutions techniques et enfin, à tous types d’acteurs de l’écosystème concernés par la mise en place d’une éventuelle interopérabilité, en premier lieu les banques, les institutions de microfinance et les établissements de monnaie électronique (opérateurs télécom) mais aussi les fintechs, les facturiers.


Contacts :

  • Téléchargez le Livre Blanc : « Les Switchs Nationaux de Paiement »
    Téléchargez le Livre Blanc : « Les Switchs Nationaux de Paiement » 4.96 MB Download

Would you like more information?

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette publication, nos experts sont à votre disposition.

Toggle master download
Rechercher
Toggle location