L’année 2020 a remis l’engagement des collaborateurs au cœur des enjeux prioritaires des entreprises
en raison du déploiement du travail à distance imposé par la crise sanitaire, mais surtout des défis liés à la crise économique à venir.

Dans ce nouveau livre blanc, BearingPoint, cabinet de conseil en management et technologie, et l’EDHEC NewGen Talent centre ont associé leurs expertises pour apporter le regard croisé des jeunes collaborateurs et des Directions des Ressources Humaines sur l’engagement et évaluer les perspectives du nouveau cadre législatif offert dans la loi Pacte.

Le marché de l’emploi mondialisé, très favorable aux jeunes diplômés depuis quelques années, avait fait de l’attraction et de la fidélisation des talents les préoccupations majeures des entreprises internationales. Ainsi, depuis près de 10 ans, les marques employeurs ont déployé des moyens considérables pour recruter des candidats de valeur, les intégrer et les engager.
En réduisant les opportunités pour les jeunes diplômés, la crise économique va en partie résoudre la question de l’attractivité et de la fidélisation des jeunes cadres, mais la problématique de l’engagement en sera inversement plus aigüe.
 

Les nouvelles générations, très attachées à trouver du sens dans leurs choix de vie et de carrière, font de cette quête un préalable fondateur de l’engagement qu’aucune crise de l’emploi ne saurait réduire. En effet, recruter plus facilement n’exonère pas les entreprises d’une réponse aux questions de sens, d’impact et d’utilité sociale dans les emplois.

Ce besoin d’utilité a été renforcé par la crise sanitaire, notamment pour des collaborateurs dont le souci de ne pas occuper de « bullshit jobs » a aussi rendu les entreprises redevables des enjeux de la croissance et de la marche du monde.

  • Quelles sont les nouvelles aspirations des jeunes générations ?
  • Quel sens donnent-elles à leur engagement ?
  • Qu’attendent-elles aujourd’hui de l’entreprise pour leur emploi, et au-delà ?
  • En regard, comment les entreprises comprennent-elles les nouvelles générations et comment garantissent-elles leur engagement ?

Tant que le modèle économique sera fondé principalement sur du court terme, ces enjeux seront difficilement mis en œuvre. L’arrivée d’une génération qui aura été instruite, aura baigné dans ce discours d’engagement et qui pensera long terme sera la clé de voûte pour un changement en profondeur.

 

Le nouveau cadre législatif défini par la loi Pacte, dont s’est doté la France en 2019, élargit l’objet social de l‘entreprise au-delà de l’intérêt de ses seuls actionnaires/parties prenantes pour y inclure cette notion de performance globale. C’est une avancée qui donne la possibilité aux entreprises d’inscrire leur volonté d’engagement pour une société durable dans leurs statuts. Elles peuvent y formaliser leur raison d’être, qui deviendra un élément constitutif de leur identité, ou s’engager dans une démarche de transformation de leur modèle d’affaire, en prenant le statut d’entreprise à mission.

Ces nouvelles dispositions peuvent-elles renouveler le dialogue des entreprises avec leurs jeunes collaborateurs et servir leur engagement ?

Would you like more information?

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette publication, nos experts sont à votre disposition.

Toggle master download
Rechercher
Toggle location