L’Afrique, ce continent où les entreprises françaises agissent et réussissent

Face au discours parfois trop entendu d’une Chine qui avance et d’une France qui recule, l’ODI, créé il y a 10 ans à l’initiative du cabinet de conseil BearingPoint, a décidé d’aller à la rencontre de grands groupes français, de PME et de start-up qui innovent en Afrique. Sur ce continent, de nombreux pays subissent encore le manque d’accès à l’eau, à l’énergie, à la santé et au financement. Des entreprises, installées sur place ou étrangères, s’organisent pour pallier la défaillance des États dans ces différents domaines. Parmi elles, des sociétés françaises de toutes tailles, qui investissent autour d’initiatives porteuses de sens et que l’ODI a choisi de mettre en lumière à l’occasion de ces Trophées. 

Audace et rapidité : le leitmotiv des projets français en Afrique

Tous les projets présentés à l’ODI ont en commun d’être disruptifs. L’audace tout comme la rapidité transparaissent ainsi dans chaque initiative : deux qualités essentielles sur les marchés africains très dynamiques. Et, si œuvrer sur ce continent nécessite d’accepter un taux de risque plus élevé qu’ailleurs, les entreprises françaises en contrepartie, en retirent la possibilité de conquérir des parts de marchés inédites. Ce profil aventurier se caractérise par la recherche d’innovations, tant en termes technologique et digital qu’en matière de moyens de production, d’offres de service ou encore de modèle de distribution. Sans oublier, la dimension développement durable, qui irrigue la grande majorité des projets présentés.

4 tendances transverses identifiées par le Jury

A la suite de l’analyse des dossiers de candidatures, 4 tendances ont particulièrement intéressé le Jury et nourri les débats :

  • Le développement des Partenariats Publics Privés (PPP) en brownfield, c’est-à-dire utilisés pour transférer vers une société privée la responsabilité de l’amélioration et/ou de la gestion d’actifs existants et matures a été très apprécié.
  • Le succès des grandes entreprises mais aussi des startups. Sur les 6 lauréats du Trophée du Développement International, trois sont des entreprises du CAC 40 et les trois autres sont des startups, une belle preuve de diversité dans les dossiers de candidatures. Ces résultats mettent également en exergue la difficulté encore persistante des PME et ETI à se positionner et à « performer » sur ce marché.
  • Des thématiques plébiscitées comme les moyens de paiement, mais également l’énergie et l’eau. Ces dernières témoignent de la place croissante de la responsabilité sociale des entreprises dans l’émergence de nouveaux projets et dans leurs business models associés.
  • Le soft power français, au travers notamment de la question du développement de l’industrie créative mais également celles du sport, de la technologie ou encore de la mobilité. La francophonie constitue aussi un levier important de l’influence de l’Hexagone en Afrique, où le français est la langue officielle de 21 états. Parmi les candidats, plusieurs contribuent à ancrer cette capacité d’influence par la diffusion et la commercialisation de contenus.

En marge de ces 4 tendances, certains critères d’évaluation ont été déterminants tels que la capacité des projets à croître rapidement, le caractère innovant de leur business model, ainsi que leur viabilité d’un point de vue économique.

Les lauréats des Trophées du Développement International 2019 sont :

 

  • Trophée du Business Model le plus innovant
    UDUMA pour son service durable d’eau potable pour l’Afrique rurale.
     
  • Trophée de l’Innovation Technologique ou Digitale
    Veolia Water Technologies pour sa solution permettant de s’affranchir des réseaux de distribution d’eau classiques via une solution de mobilité.
     
  • Trophée du Développement Durable
    Engie pour son projet d’approvisionnement en électricité des zones rurales via des mini-réseaux décentralisés.
     
  • Trophée de l’Innovation B2B/B2G
    Famoco, pour son projet de terminaux customisés répondant aux problématiques de développement.
     
  • Trophée de la Meilleure Start-up
    OpenClassrooms qui s’efforce de rendre l’éducation accessible grâce au e-learning via des partenaires locaux.
     
  • Prix Spécial du Jury, qui récompense la plus belle success-story d’une entreprise française en Afrique sur les dix dernières années : Orange, pour l’ensemble de ses actions et sa position de leader sur le marché.

Pour en savoir plus sur les lauréats des Trophées du Développement International, téléchargez notre publication.

Would you like more information?

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette publication, nos experts sont à votre disposition.

Toggle master download
Rechercher
Toggle location