Les entreprises doivent opérer des changements technologiques sans précédent

Par nécessité, les entreprises se sont rapidement adaptées à la pandémie actuelle. Les espaces de travail professionnels sont transplantés à domicile, ce qui nécessite de se concentrer sur l’environnement, l’ergonomie et l’accès aux équipements ; les entreprises mettent rapidement en œuvre des outils sécurisés de collaboration et de socialisation en ligne à grande échelle ; et les équipes relèvent les défis du télétravail de manière innovante pour réduire les perturbations, gérer le temps et assurer le bien-être.

Le déploiement rapide de ces mesures a été stupéfiant ; les clients de BearingPoint ont, dans certains cas, complètement numérisé leurs opérations en seulement 48 heures avec notre offre de solutions de télétravail, mais il faut aller de l’avant : nous devons désormais nous concentrer sur la deuxième phase de la gestion de la crise technologique : le retour et les adaptations.

Se concentrer sur la continuité opérationnelle pour créer les conditions d’une résilience durable

La pandémie a montré que de nombreuses entreprises sont exposées à des perturbations. Maintenant que les problèmes initiaux sont maîtrisés, vous devez vous concentrer sur les leçons apprises pour préparer votre entreprise à la prochaine crise, qu’il s’agisse d’une cyberattaque, d’une interruption de service ou autre.

  • Analyser la situation actuelle : analysez les mesures prises en vous adaptant à la crise et leur impact sur les opérations, les procédures et le personnel pour mieux comprendre votre approche, ses points forts et ses points faibles.
  • Élaborer une stratégie de continuité opérationnelle : à partir de votre analyse, élaborez une stratégie de continuité opérationnelle qui protégera votre entreprise des crises futures en précisant comment tous les aspects de votre entreprise s’adapteront rapidement et à grande échelle. Comment les différentes entités fonctionnelles pourraient-elles être impactées ? Comment améliorer leur niveau de préparation ? Cela peut nécessiter que le personnel informatique et les comités de continuité opérationnelle utilisent des programmes de sauvegarde et des serveurs différents pour enregistrer les demandes des clients, que les temps de réponse du support client soient réduits à moins de 30 minutes ou que les salles des serveurs soient installées et exploitées dans différentes régions pour éviter la perte de données lors les pannes d’alimentation.
  • Former le personnel à la continuité opérationnelle : assurez-vous que votre plan de continuité opérationnelle peut être déployé rapidement et efficacement en formant le personnel à ses fondamentaux et à sa mise en œuvre.

Utiliser des technologies de crise en vue d’en tirer parti à long terme

Les conséquences potentielles à long terme de la pandémie ont largement été évoquées, et il en ressort que l’activité et les méthodes de travail ne seront plus jamais les mêmes. C’est en partie vrai.

L’activité ressemblera largement à ce qu’elle était avant la crise ; les individus ont besoin de contacts sociaux et de collaborer en face à face, mais l’adoption forcée des technologies numériques et de nouvelles méthodes de travail a mis en lumière de nombreux avantages.

Le recours aux outils numériques a permis de réaliser des économies considérables, notamment en réduisant les déplacements et en améliorant l’efficacité des réunions ainsi que les interactions entre les travailleurs. Par exemple, l’utilisation de Microsoft Teams génère un retour sur investissement de 832 %, permet aux utilisateurs de gagner en moyenne quatre heures par semaine et offre une valeur actuelle nette sur trois ans de 5 416 dollars par utilisateur. Ces avantages ne doivent pas être ignorés, pas plus que l’impact environnemental du télétravail ; les émissions de gaz à effet de serre de l’UE ont chuté de près de 25 % pendant la crise, ce qui contribue à lutter contre le changement climatique.

De plus, les technologies de crise peuvent être utilisées pour optimiser vos opérations à l’avenir :

  • chez BearingPoint, la numérisation des flux de travail a permis la signature à distance sécurisée de documents sensibles, un processus que nous continuerons d’utiliser après le confinement.
  • L’un de nos clients utilise des outils d’écoute sociale pour analyser des centaines de millions de sources sur les réseaux sociaux, interrogeant les données pour savoir si des problèmes tels que des perturbations des chaînes d’approvisionnement et de nouvelles crises se profilent, avant qu’ils ne soient connus du grand public. Cette approche lui apportera un niveau de résilience exceptionnel et lui permettra de prendre des mesures avant les chocs.

La gestion de la crise technologique est essentielle pour assurer la continuité opérationnelle pendant la crise, mais les enseignements tirés pourraient contribuer à la résilience et à la croissance à long terme. Pour en savoir plus, contactez nos experts.

Would you like more information?

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette publication, nos experts sont à votre disposition.

  • Contactez-moi
Rechercher
Toggle location