En 1994, un tout premier article a été commandé en ligne, un CD de Sting.  

Une vingtaine d’années plus tard, le marché mondial du e-commerce est estimé à près de 5 700 milliards1 de dollars et représente plus de 20%2 de toutes les ventes au détail. Tous les secteurs d’activité sont concernés par la hausse des ventes et achats en ligne et celui de la santé a pris une grande importance ces dernières années. La vente en ligne de médicaments, aussi controversée soit-elle, a su se faire une place sur le marché et soulève aujourd’hui beaucoup de questions.

Quels sont les enjeux et les défis du marché de l’e-pharmacie en France et en Europe ?

I. Les e-pharmacies et la vente en ligne de produits de santé : un marché fractionné et concurrentiel

En 2021, le marché mondial de l’e-pharmacie représente près de 68 milliards3 de dollars et devrait croître d’environ 18% entre 2022 et 20275. Cependant, le marché est hétérogène selon les régions. En effet, l’Amérique du Nord détient plus de 40% du marché mondial et l’Europe se partage entre 20 et 30%4 du marché. Celui-ci est lui-même dominé par l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Espagne puis l’Italie qui se partagent environ 60%5 des revenus en 2021.

Le marché Européen connait, une croissance inégale entre les différents pays. L’Allemagne et le Royaume-Uni, par exemple, ont d’ores et déjà atteint leur phase de maturité tandis que l’Espagne, la France et la Belgique sont encore à un stade « d’émergence »6.

Ces différents stades de maturité s’expliquent notamment par des différences de réglementation entre les pays. Elles portent principalement sur :

  • Les typologies de produits légalisés pour la vente en ligne (médicament de prescription médicale facultative (PMF), sans prescription obligatoire (Rx), Over the Counter (OTC)7),
  • La possibilité de créer de la publicité ou d’être référencé par Google Ads par exemple,
  • L’obligation d’être rattaché à une pharmacie physique et d’avoir un stock local à proximité de la pharmacie physique.

Ces différences de réglementation ont un impact dans le développement d’acteurs clés sur le marché. Parmi le top 10 des e-pharmacies Européennes, on retrouve le leader suisse du marché Zur Rose Group (qui génère un chiffre d’affaires de 1,4 milliard (€) et contrôle 30% du marché allemand), six e-pharmacies allemandes dont Shop Apoteke (qui génère un chiffre d’affaires de 1,06 milliard (€)), deux e-pharmacies belges (Medi-Market et Newpharma) et une e-pharmacie française (Santé discount).

II. Le marché français et ses contraintes

Neuf ans après la légalisation de la vente en ligne de médicaments, celle-ci peine à intéresser les pharmaciens officinaux. La loi ASAP8 promulguée en 2020 dont l’objectif était d’assouplir les conditions d’ouverture des e-pharmacies n’a vu qu’une seule proposition retenue : celle de la simplification administrative du processus de création de sites en ligne, passant d’une autorisation requise de l’Agence Régionale de Santé (ARS) à une simple déclaration.

En 2022, seules 809 officines françaises disposent d’une autorisation administrative de vente en ligne de médicaments OTC, soit moins de 4% des officines9.

Ce faible nombre s’explique notamment par les nombreuses difficultés liées aux conditions d’existence des e-pharmacies. L’ARS impose une réglementation stricte, avec l’obligation de :

  • Etre rattaché à une pharmacie physique
  • Disposer d’un lieu de stockage de médicaments à proximité de celle-ci
  • Préparer les commandes dans les locaux de la pharmacie
  • Proposer uniquement des produits d’automédication
  • Recourir à un hébergeur de site habilité à recevoir des données de santé (certification HDS10)

De plus, en France, la publicité et la communication des médicaments par les e-pharmacies françaises est interdite. Cependant, elle est autorisée en France par les e-pharmacies européennes ce qui constitue un frein supplémentaire au développement11 pour les e-pharmacies françaises en comparaison avec ses voisins européens.  

Néanmoins, selon la FEVAD12, le secteur du e-commerce (vente en ligne de produits et services tous secteurs d’activité confondus) estimé en France à 129 milliards € en 202113, continue de croître et la crise sanitaire de 2020 a accentué cette tendance.

Les pharmaciens titulaires sont les plus soucieux de ces avancées puisque le secteur de la santé est l’un des plus touché par cette tendance. En plus des contraintes réglementaires et la difficulté d’investir dans ce marché, ils considèrent que la perte du lien et du suivi avec le patient est une problématique sur laquelle il est primordial de se pencher.

III. Les défis des e-pharmacies - Impact et opportunités

Il existe un certain nombre de défis pouvant affecter la croissance continue du secteur de l’e-pharmacie en Europe. Parmi ceux-ci on retrouve :

  • La concurrence accrue dans le secteur : avec parmi eux les pure players Européen (Zur Rose, Apothek…) les start-ups ou encore les Big Tech (notamment les GAFA avec Amazon). Ces derniers disposent d’avantages techniques, logistiques et technologiques leur permettant d’offrir un service plus fluide et complet aux patients (prescription, téléconsultation, service client, livraison rapide…) par rapport aux pharmaciens d’officine. Ces avantages leur permettent de compenser le plafonnement des prix des médicaments fixé par certains pays et a pour conséquence de réduire leur marge financière
  • Assurer la fiabilité et qualité des médicaments vendus par les e-pharmacies : en effet d'après l'institut de recherche anti-contrefaçon de médicaments (IRACM), 96% des e-pharmacies seraient illégales14. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime qu’environ 50% des médicaments vendus sur Internet sont contrefaits ou non autorisés ce qui représente un véritable enjeu de santé publique15
  • Maintenir le lien entre le patient et le professionnel de santé :  le pharmacien d’officine a un devoir de conseil vis-à-vis de son patient. Il doit le guider dans l’utilisation de ses médicaments et s’assurer que ceux-ci sont sans danger. Même à l’heure du digital, le pharmacien doit s’assurer de la bonne continuité des soins à distance
  • Assurer le suivi digital des patients : un suivi complexe qui ne fait pas partie actuellement des missions des pharmaciens mais qui peut être perçu à moyen terme comme un levier de désaturation des médecins de ville. Certains acteurs se penchent déjà sur le sujet notamment Zur Rose qui propose déjà un suivi en ligne et téléphonique des patients notamment sur des rappels d’observance médicamenteuse16 via son offre ServiceCare

Quel est l’avenir pour le marché des E-pharmacies européennes ?

Il est désormais admis que le marché des pharmacies en ligne est très disparate et que la réglementation nationale et européenne joue un rôle majeur dans ces inégalités. La législation va-t-elle évoluer pour laisser place à ce secteur prenant de plus en plus d’ampleur à l’heure du digital ? La France acceptera-t-elle un jour de suivre l’exemple de ses voisins afin de s’imposer comme un des leaders sur ce marché en pleine expansion ?

Avec la contribution de Corinne de Villeneuve, Directeur Associée Life Sciences

Vous voulez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter Maxime Canler, Directeur Associé Customer & Growth ou Corinne de Villeneuve, Directeur Associée Life Sciences

  • Sources
    1. Global retail e-commerce sales 2026 – Statista – septembre 2022
    2. Chiffre d'affaires de l'e-commerce dans le monde, JournalDuNet - avril 2022
    3. Online Pharmacy Market Size, and Growth Insights Report, 2030 – avril 2022
    4. ePharmacy Market Size & Share Report, 2022 - 2030
    5. Europe E-Pharmacy Markets Report 2022-2027, Strategic - mars 2022
    6. Etude les Echos « La dynamique des E-Pharmacies en France et en Europe » - décembre 2020
    7. BearingPoint France - eCommerce et marché pharmaceutique : quelles perspectives en France ?
    8. Article 89 - LOI n° 2020-1525 du 7 décembre 2020 d'accélération et de simplification de l'action publique (1) – Légifrance
    9. Nombre d'officines - Les pharmaciens - Ordre National des Pharmaciens
    10. HDS : esante.gouv.fr
    11. Vente en ligne de médicaments : arrêt de la Cour d’appel de Paris dans l’affaire Shop Apotheke, Ordre National des Pharmaciens – octobre 2021
    12. Fédération du e-commerce et de la vente à distance – février 2022
    13. E-Commerce | 21 Statistiques & 5 Tendances à Connaître en 2022 – septembre 2022
    14. Risques en cas d'achat de médicaments sur internet - Sénat – octobre 2022
    15. La lutte contre les médicaments falsifiés - Les patients - Ordre National des Pharmaciens – mai 2020
    16. https://www.zurrose.ch/fr/medecins/programme-therapeutiques/servicecare
Rechercher
Toggle location