Le Brésil est l'un des principaux berceaux de la biodiversité, accueillant environ 20 % de la diversité biologique du monde, avec plus de 140 000 espèces. La crise actuelle de la biodiversité est cependant indéniable. L'IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques), l'équivalent en matière de biodiversité du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), nous alerte sur le fait que nous subissons aujourd'hui la sixième extinction massive, avec un taux d'extinction près de 100 fois plus rapide que la moyenne des 10 derniers millions d'années.

Ainsi, nous observons déjà dans les principaux habitats terrestres de la planète une baisse d'environ 20 % de l'abondance des espèces endémiques. De plus, près de 25 % des espèces restantes, sont actuellement menacées d'extinction. Les principaux facteurs (ou pressions) conduisant à la perte de biodiversité sont liés à la disparition et la modification des habitats (notamment à l'utilisation et l'occupation des sols, comme la déforestation), à la pollution, au changement climatique, à la surexploitation des ressources et aux espèces exotiques envahissantes.

Ces dernières doivent intégrer la biodiversité dans leurs stratégies opérationnelles puisqu’elles sont à la fois tributaires de la diversité biologique et actrices de son déclin. En substance, le secteur privé dépend de la biodiversité, tandis que ses activités l'érodent avec une pression continue. Cette délicate interdépendance génère des risques opérationnels pour les entreprises et les institutions financières. La biodiversité est une question systémique très complexe, ce qui fait de son intégration dans les stratégies ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) un défi de taille, principalement en raison du manque de formation et de sensibilisation des entreprises.

Notre analyse va s'articuler autour de cinq chapitres, en commençant par une exploration de la riche et abondante biodiversité brésilienne. Nous aborderons ensuite les principales menaces auxquelles les écosystèmes brésiliens sont confrontés, en mettant en exergue les secteurs et les chaînes de valeur les plus impactantes. Parmi ces enjeux, nous examinerons les efforts continus de préservation et de respect de la biodiversité au Brésil. Le secteur privé jouant un rôle déterminant dans la promotion et la protection de la biodiversité, nous découvrirons l'importance que cela revêt pour les entreprises européennes, avant de proposer des recommandations pratiques destinées aux sociétés. Dans le dernier chapitre, nous nous pencherons sur le potentiel des solutions de traçabilité, outils élémentaires pour les entreprises souhaitant réduire leurs impacts sur les écosystèmes brésiliens.

Ce rapport réalisé par BearingPoint et I Care by BearingPoint en collaboration avec I Care Brasil, est un appel à l'action, incitant les entreprises européennes à participer à cette démarche de préservation, en créant des liens entre le monde des affaires et la protection de la biodiversité.

Nous tenons à remercier les entreprises Carrefour (France) et Suzano (Brésil), qui ont toutes deux accepté de répondre à nos questions, offrant ainsi des points de vue essentiels pour une compréhension complète.

  • Téléchargez notre livre blanc « La biodiversité au Brésil : un enjeu fondamental pour les entreprises européennes »
    Téléchargez notre livre blanc « La biodiversité au Brésil : un enjeu fondamental pour les entreprises européennes » 7.43 MB Download

Would you like more information?

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette publication, nos experts sont à votre disposition.