L'étude CFO 4.0, publiée régulièrement, prend le pouls de la transformation digitale de la fonction finance dans les organisations principalement européennes et pour la première fois, asiatiques. L’analyse fait état des défis et opportunités pour les organisations de différents pays, secteurs, tailles afin de mettre en exergue les grandes tendances.

Tandis que la première partie de l'étude CFO 4.0 se penchait sur la maturité digitale [MM2] et les perspectives de transformation à opérer, ce deuxième épisode met en lumière des enjeux autour du pilotage de la performance des entreprises par une approche « Data-driven ». Cette seconde partie permet d’identifier les innovations technologiques et types de données utilisés ainsi que les bénéfices associés notamment dans les fonctions comptables, contrôle de gestion et trésorerie.

La deuxième partie de l'étude CFO 4.0 2021 fait constat d’une maturité digitale qui progresse malgré la crise, renforçant la mue des Fonctions Finance vers plus de services à valeur ajoutée. L’analyse montre que les organisations qui ont adopté une approche Data-driven ont observé des améliorations significatives dans leurs capacités de prise de décision et dans l’agilité à s’adapter aux changements de leurs écosystèmes internes et externes. L'analyse de la transformation digitale autour de 5 dimensions – stratégie, organisation, ressources humaines, technologie et data – rappelle qu’il reste néanmoins du chemin à parcourir, en particulier sur la partie data et innovations technologiques. La mise à disposition de données fiables et de qualité est remontée comme l'un des principaux avantages de cette digitalisation.

Les entreprises Data-driven sont capables d’exploiter des technologies plus avancées et de bénéficier ainsi d'une prise de décision plus rapide, plus efficace et pertinente.

L’analyse des résultats révèle que seulement 28 % des participants considèrent que leur entreprise est Data-driven. Parmi ces répondants, la technologie majoritairement mise en avant est l’« Advanced Analytics », que 96% des répondants considèrent déjà mise en œuvre ou pertinente pour leur activité. Les technologies plus modernes et sophistiquées telles que la blockchain, l'intelligence artificielle, le machine learning voir les data lakes doivent encore déployer leur plein potentiel au sein des directions financières.

L’apport de la digitalisation dans la comptabilité, le contrôle de gestion et la trésorerie

La deuxième partie de l'étude porte sur les évolutions technologiques, mettant en évidence la comptabilité prédictive et la comptabilité continue (« continuous accounting ») dans les services comptables, la planification et l'analyse « étendues » (xP&A) dans les domaines du contrôle de gestion et l'amélioration de la gestion des risques et de la détection des fraudes dans la trésorerie.

Antti Hämäläinen – Global Head of Finance at BearingPoint

Pour tirer le meilleur parti de la digitalisation, il faut penser globalement et agir localement. La digitalisation de la Fonction Finance est prioritairement un enjeu de transformation métier avant d’être un enjeu technologique. Cette transformation s’articule autour d’un alignement nécessaire des stratégies, d’initiatives intégrées et cohérentes ainsi que d’une politique volontariste sur la conduite du changement et l’état d’esprit des équipes. Le succès de cette transformation nécessite néanmoins un préalable, qui est de définir une vision sur ce que pourrait être le nouvel Target Operating Model de la fonction, en termes de missions, de rôles et responsabilités, de choix technologiques mais aussi et surtout de compétences nouvelles à intégrer.

Olivier Beugnet– Partner Finance & Risk

Cette étude vous intéresse ? La deuxième partie de l’étude CFO 4.0 2021 « Technologie et data-driven Finance » est disponible en téléchargement.


L'étude CFO 4.0 en bref

Les résultats de notre étude CFO 4.0 2021 sont basés sur les données recueillies par un questionnaire en ligne auprès d’entreprises allemandes, autrichiennes, finlandaises, françaises, irlandaises, marocaines, portugaises, suisses, et Asie du Sud-Est. Les directeurs financiers et autres acteurs clés de la fonction finance ont été invités à participer à cette enquête. Au total, nous avons recueillis 256 questionnaires. La collecte des données a été réalisée de mi-avril 2021 à fin juin 2021.

La deuxième partie de l'étude CFO 4.0 porte sur la finance et la technologie pilotées par les données. La publication donne un aperçu des types de données et technologies utilisées, des avantages que les entreprises en retirent et des domaines d'application spécifiques au contrôle de gestion, à la comptabilité et à la trésorerie.

 

  • Etude CFO 4.0 – Partie 2 : Technologie et Data-driven Finance
    Etude CFO 4.0 – Partie 2 : Technologie et Data-driven Finance 2.08 MB Download

Would you like more information?

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette publication, nos experts sont à votre disposition

Toggle master download
Rechercher
Toggle location