Les entreprises discutent de la planification intégrée depuis des décennies, mais la plupart d’entre elles n’ont pas été en mesure de la mettre en oeuvre. La planification requiert généralement beaucoup de temps, les processus sous-jacents étant souvent mal structurés et les informations et flux de travail sans cesse interrompus. Les chefs de projet affirment alors être confrontés à de nombreux processus d’alignement et que leurs schémas d’entrée, modèles et fonctions sont liés de manière complexe. En un mot, la planification n’est souvent pas intégrée, elle est lente et peu flexible, ce qui se traduit par de mauvaises affectations des ressources et des décisions non optimales. Toutefois, les récentes solutions logicielles ultramodernes de planification permettent aux entreprises d’établir une planification intégrée avec des sous-plans et des processus sous-jacents connectés de bout en bout (End to end, E2E).

Eliminer les écarts entre des sous-plans : une condition essentielle pour une planification totalement intégrée

Il est intéressant de se pencher à nouveau sur la planification intégrée, car la technologie a apporté de nouvelles options intéressantes pour connecter les sous-plans et les processus de bout en bout. La planification intégrée est un levier puissant pour les domaines de planification avancée tels que les simulations et les analyses de scénarios ou les analyses prédictives basées sur les facteurs de valeur. A travers toutes les tendances de planification, l’intégration des différents sous-plans, en plus des plans stratégiques et opérationnels, sont les domaines où le manque de connaissances (expertise et expérience) est le principal facteur limitant pour les entreprises. Le schéma de planning générique plus loin montre des différents écarts entre les sous-plans que nous identifions habituellement chez nos clients.

Would you like more information?

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette publication, nos experts sont à votre disposition

Rechercher
Toggle location