Rechercher
Toggle location

Le développement international est le relais de croissance n°1 des entreprises françaises. Pour 90% d’entre elles, il s’agit même de l’un des trois axes stratégiques majeurs.

Si les modèles classiques (commerce de type import-export, développement de filiales ex nihilo dans un pays, investissements en infrastructures) continuent d’exister, le modèle agile prend de plus en plus d’importance. 

Trois cas illustrent ce modèle : 

  • L’explorateur, son approche consiste pour l’entreprise à analyser ses savoir-faire, ses actifs matériels (technologie, plateforme logistique, outil métier spécifique) ou immatériels (marque, base de contacts internationaux, expérience, R&D) et de les valoriser pour constituer un éventuel nouveau portefeuille d’offre. C’est en suivant cette approche que Schneider Electric a su valoriser sa R&D dans le domaine de l’électricité et des lampes, pour permettre à des populations indiennes de bénéficier d’une lumière le soir autre que les lampes à huiles ou à pétrole. 
  • Le conquérant, son approche permet de tester différentes postures, de faire des mouvements rapides sur l’échiquier, voire de sortir à moindres frais d’un pays en cas d’insuccès. En 2013, Orange a par exemple lancé l’entité Horizons, qui se développe à l’international sans financements significatifs et en utilisant des modèles « légers » comme la vente en ligne. 
  • Le stratège, son idée est d’anticiper le coup, pour sortir du pays rapidement, changer le modèle économique ou le véhicule juridique (filiale, JV, bureau de représentation, etc), le cas échéant. Ainsi, en jonglant sur des véhicules juridiques différents selon la zone géographique, Essilor a connu le succès en Inde. 

Le modèle agile est une véritable opportunité pour les entreprises de se renforcer à l’international tout en limitant le risque. Dans cette approche, « faire et échouer » vaut mieux que « ne pas faire » ! 

Nous sommes à votre disposition si vous souhaitez recevoir un exemplaire de cette Lettre Convergence N°33. 

Retrouvez-nous sur twitter : @BearingPoint_FR

Contacts presse
LEWIS PR

Célia Casabianca – Mathilde Lakhdar
01 55 31 75 63
celia.casabianca@lewispr.com
mathilde.lakhdar@lewispr.com

Contact BearingPoint

Paul Mazloum
Directeur Marketing & Communication
Tel. : +33 1 58 86 30 70

More press releases