Rechercher
Toggle location

BearingPoint révèle dans une étude les enjeux et obstacles à la numérisation du secteur ferroviaire ; les acteurs-clés du secteur ont pu débattre autour de ces enseignements à la table ronde « train connecté »

Bruxelles, le 24 février 2016 – Selon une nouvelle étude sur le train connecté du cabinet de conseil en management et technologie BearingPoint, le secteur ferroviaire voit dans la numérisation une mine d’opportunités à l’échelle européenne. Un réseau ferroviaire intégré et numérisé doté de trains connectés est l’avenir, mais il exige de la collaboration et de la coordination pour y parvenir. Les résultats de l’étude ont été présentés aux cadres et décideurs des opérateurs ferroviaires et constructeurs de matériel roulant lors de la table ronde BearingPoint, le 11 février au musée Train World, à Bruxelles.

La numérisation, prochain stade d’évolution

Selon l’étude, tous les participants observent une influence croissante de la numérisation mais avec des points de vue nuancés selon leur position ou segment d’industrie. La numérisation a déjà débuté dans le secteur ferroviaire, mais il est encore trop tôt pour en voir les bénéfices effectifs. L’étude, couvrant dix pays européens, livre les enseignements suivants :

  • Pour le secteur, la numérisation est une des dernières occasions de la décennie pour rester dans la course face aux autres modes de transport comme les lignes aériennes low-cost, les bus longue distance et les voitures/camions autonomes
  • Le secteur est conscient des bénéfices de la numérisation : plus de 85 % des participants voient des cas d’utilisation pertinents dans des pans majeurs de l’activité ferroviaire comme le transport de passagers et de fret, les infrastructures, et la maintenance
  • La numérisation de la maintenance et des achats joue un rôle mineur à l’heure actuelle mais pourrait engendrer la croissance la plus significative (+30 %) de l’impact du numérique sur les cinq prochaines années, au regard des autres maillons de la chaine de valeur du secteur ferroviaire.
  • Les bénéfices non-financiers comme la qualité de service (90 %) et la contribution à la stratégie (78 %) sont cités comme les inducteurs principaux de la numérisation, devant la réduction des coûts (74 %) et l’augmentation des revenus (60 %), ce qui est une surprise compte tenu des fortes pressions sur la rentabilité pour l’ensemble du secteur
  • Les obstacles au succès de la numérisation dans le secteur ferroviaire sont l’intégration des nouvelles technologies dans les actifs existants (matériel roulant, voies, etc.) en exploitation (78 %), et la disponibilité des données (77 %) dans un environnement hétérogène
  • La collaboration avec des partenaires externes est considérée comme la clé du succès dans la mise en œuvre de cas d’utilisation du numérique. C’est le reflet des interdépendances entre les parties prenantes du secteur ferroviaire
Les acteurs du secteur ferroviaire partagent leurs convictions sur la numérisation

Pendant l'événement, les participants ont échangé leurs points de vue sur la numérisation dans l'industrie ferroviaire. Les experts ont abordé différentes questions et aspects.

Josef Doppelbauer a mentionné l'obstacle de la fragmentation du marché :

La clé pour numériser les chemins de fer en Europe est l'interopérabilité - donc nous avons besoin de promouvoir la normalisation et de coordonner l'innovation sur l'ensemble du secteur.

Josef Doppelbauer, Executive Director, European Railway Agency (ERA)

Christopher L. Crawford souligne le potentiel d'affaires :

La numérisation du monde physique offre au business des opportunités qui nécessitent des investissements dans de nouvelles capacités pour monétiser ce nouveau paradigme.

Christopher L. Crawford, Head of Innovation & Knowledge Management, Bombardier

La technologie numérique permettra d’exploiter des gisements d'efficacité et de qualité. Mais les aspects de financement doivent être pris en compte pour assurer des conditions équitables et bénéfiques à toutes les parties concernées. Ainsi, Pierre-Etienne Gautier a déclaré :

La numérisation nécessite une approche fédérée couvrant toutes les phases du cycle de vie.

Pierre-Etienne Gautier, Chief Innovation Officer, Systra

En ce qui concerne les avantages pour l'exploitation des trains, Gerhard Kress a fait valoir que :

La maintenance prédictive numérisée déclenchée par des capteurs conduit à une augmentation mesurable de la disponibilité des trains.

Gerhard Kress, Mobility Data Services Director, Siemens

Sur le pilotage stratégique par la donnée dans les chemins de fer, le professeur Michael Benz a ajouté :

Celui qui détient les données, détient le business.

Professeur Michael Benz, Head of SCM@ISM, International School of Management

En résumé, François Lanquetot, Associé, BearingPoint, a déclaré :

Les résultats de l'enquête démontrent l'enthousiasme de l'industrie ferroviaire : La numérisation est là, et va continuer à se développer. Mais la logique économique et les approches les plus pertinentes sont encore un sujet de débat. La capacité à gérer des écosystèmes numériques internes et externes sera la clé du succès.

François Lanquetot, Associé, BearingPoint

De gauche à droite : Ralf Stenger, Directeur Associé, BearingPoint ; Pierre-Etienne Gautier, Chief Innovation Officer, Systra ; Christopher L. Crawford, Head of Innovation & Knowledge Management, Bombardier ; Gerhard Kress, Mobility Data Services Director, Siemens ; Professeur Michael Benz, Head of SCM@ISM, International School of Management ; François Lanquetot, Associé, BearingPoint.

A propos de l’étude

Pour l’étude BearingPoint « Train Connecté » (conduite en novembre et décembre 2015 à l’échelle européenne), 82 représentants des opérateurs ferroviaires, gestionnaires d’infrastructures, constructeurs de matériel roulant ont été interrogés. L’étude porte sur l’impact du numérique (immédiat et à cinq ans), les cas d’utilisation possibles sur l’ensemble des pans d’activité du secteur ferroviaire, l’identification des obstacles à la mise en œuvre de ces cas d’utilisation numériques, et les gains qui en sont attendus.

A propos de BearingPoint

Les consultants de BearingPoint savent que l'environnement économique change en permanence et que la complexité qui en découle nécessite des solutions audacieuses et agiles. Nos clients du secteur public comme privé obtiennent des résultats concrets lorsqu'ils travaillent avec nous. Nous conjuguons compétences sectorielles et opérationnelles avec notre expertise technologique et nos solutions propriétaires pour adapter nos services aux enjeux spécifiques de chaque client. Cette approche sur mesure est au cœur de notre culture et nous a permis de construire des relations de confiance avec les plus grandes organisations publiques et privées. Notre réseau global de 9700 collaborateurs accompagne nos clients dans plus de 70 pays et s'engage à leurs côtés pour des résultats mesurables et un succès durable.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur : http://www.bearingpoint.com/fr-fr/
Retrouvez-nous sur Twitter : @BearingPoint_FR et LinkedIn

Contact Presse

Axel de Chavagnac
a2c Conseil Communication
Tel. +33 (0)6 82 43 60 75

Contact BearingPoint

Paul Mazloum
Directeur Marketing & Communication
Tel. : +33 1 58 86 30 70