Rechercher
Toggle location

Une récente enquête de BearingPoint montre que la mise en œuvre du reporting Solvabilité II sera la priorité à compter du second semestre 2012

Alors même que la Commission Européenne vient de reporter au 30 juin 2013 la transposition de la directive dans les pays membres, les assureurs européens continuent de mettre en conformité leur gouvernance et leurs processus et systèmes de Conformité et Gestion des Risques. Les Piliers 1 (capital de solvabilité) et 2 (gestion des risques) ont été traités prioritairement, une attention moindre étant accordée au Pilier 3 (reporting) jusqu’à aujourd’hui. En effet, 84 % des assureurs européens n’ont toujours pas adapté leur dispositif de reporting. De fait, 16 % d’entre eux seulement sont en mesure de produire les rapports trimestriels et annuels à destination de l’autorité de contrôle concernée. Ces résultats proviennent d’une enquête réalisée de février à mai 2012 par BearingPoint, cabinet de conseil en business consulting, auprès de 350 représentants d’assureurs européens (Directeurs des Risques, Directeurs Financiers, Directeurs Comptables, Responsables de programme Solvabilité II…).

L’enquête révèle que plus de 60 % des participants envisagent de se doter d’une solution de reporting au cours des prochains mois. « Jusqu’ici, les assureurs n’ont pas encore mesuré toute la complexité de la mise en œuvre du Pilier 3 », précise Patrick Maeder, responsable Europe du secteur Assurance de BearingPoint. « Plus particulièrement, s’agissant de la collecte et de la qualité des données, notre expérience montre qu’une anticipation de l’examen des exigences du Pilier 3 peut significativement réduire le temps et l’effort nécessaires à la mise en œuvre de la directive Solvabilité II dans son ensemble. »

Les assureurs européens privilégient le recours à une solution de reporting standard

La production d’un rapport à destination du marché (SFCR) et d’un rapport confidentiel pour les autorités de contrôle (RSR) représente une charge de travail substantielle pour les assureurs européens. La fourniture de tels rapports doit non seulement reposer sur un dispositif adapté de reporting, mais aussi sur une parfaite interopérabilité avec les systèmes sources. D’après l’enquête de BearingPoint, la plupart des assureurs européens souhaitent être accompagnés pour adapter et améliorer leur processus de reporting. Une minorité (15 %) indique vouloir opter pour une solution de reporting interne (développement spécifique) alors qu’une large majorité (85 %) prévoit de se doter d’une solution progicielle. Jean-Christophe Gaury, responsable France du secteur Assurance de BearingPoint, explique : « A l’heure actuelle, nous observons une tendance forte du marché pour privilégier une solution logicielle standard afin de répondre aux exigences du Pilier 3. Cette tendance s’explique par les deux principaux avantages d’un progiciel : une « mutualisation » des coûts de développement et de maintenance, et des délais de mise en œuvre maîtrisés. »

En étroite collaboration avec des acteurs du secteur de l'assurance, BearingPoint a développé une solution de reporting réglementaire qui répond aux exigences européennes et locales des régulateurs. ABACUS/Solvency II permet de produire tous les reporting quantitatifs (QRTs) tels que actuellement définis par l'EIOPA (European Insurance and Occupational Pensions Authority) et sera mis à jour aussi souvent que nécessaire afin de tenir compte des évolutions réglementaires. ABACUS/Solvency II s’appuie sur la plate-forme technologique ABACUS/DaVinci, utilisée en Europe par plus de 160 établissements bancaires et financiers pour leur reporting réglementaire.

Contacts presse :

F2SCOM 

 

Jérôme Goaër 
01 44 82 46 24 
j.goaer@f2scom.com

Contact BearingPoint

Paul Mazloum
Directeur Marketing & Communication
Tel. : +33 1 58 86 30 70

More press releases