Rechercher
Toggle location

Conformément à loi de santé du 26 janvier 2016 les établissements de santé doivent faire évoluer leurs systèmes d’information dans le cadre de la mise en place des Groupements Hospitaliers de Territoire. Il s’agit de construire un « SI convergent » s’appuyant sur un schéma directeur du système d’information du GHT, validé au plus tard le 1er janvier 2018.

Le système d’information est en effet l’une des fonctions devant faire l’objet d’une mutualisation, dans une logique de transversalité, de mutualisation des modes de gestion et d’appui à la stratégie médicale commune aux établissements parties.

Comme précisé dans la section V du décret N° 2016-524 du 27 Avril 2016, le SIH convergent se définit comme l’utilisation pour chacun des domaines métiers d’une application commune, gérée par la DSI du GHT et l’utilisation d’ un identifiant patient unique à l’échelle du territoire.

Dans l’objectif de faciliter l’utilisation des outils par les professionnels de santé mais également d’améliorer la prise en charge du patient tout en respectant la logique de parcours de soins, le SIH convergent doit respecter les caractéristiques suivantes :

La gestion par une DSI commune. Afin de piloter le SI, de garantir la cohérence des actions et l’efficacité des décisions, les GHT doivent constituer une DSI commune hébergée par l’établissement support. Selon l’article L.6132-4–I, le rôle de l’établissement support sur ce volet est d’assurer la stratégie, l’optimisation et la gestion commune du SIH convergent.

La mutualisation des ressources, des infrastructures et des données. La mise en place du SI convergent induit une mise en commun de l’ensemble des ressources, matérielles, humaines et logicielles des SI des établissements parties du GHT ainsi que de leurs données.

Le partage de l’information patient via la mise en place d’un dossier patient interopérable (DPII). Le SI convergent inclut également la mise en place d’un dossier patient interopérable (DPII) c’est-à-dire à terme d’un identifiant patient unique permettant la consultation d’un dossier identique dans le périmètre du groupement. Cette exigence d’identification du patient sur le territoire du GHT répond notamment à la volonté de structurer les parcours de soins en améliorant la prise en charge du patient et en facilitant le partage de l’information médicale.

Le partage d’un ensemble applicatif commun à l’ensemble des établissements parties du GHT. En s’appuyant sur des opérations de renouvellement de logiciels et de façon progressive, la stratégie mise en œuvre doit permettre aux établissement de partager, in fine, les mêmes solutions selon les domaines métiers.

Le respect d’une politique commune de sécurité des SI. Le SIH doit être accessible par tous les utilisateurs quel que soit le lieu d’exercice au sein du GHT dans le respect des règles de confidentialité et du partage des données sur les patients. Par ailleurs, les établissements parties doivent concevoir dans leur SDSI une politique commune de sécurité des SI (ex : RSSI, analyse de risques).

Auteurs:
Marie Afara, Consultante
Tifenn Durieux, Senior Consultant
Cyrielle Héronneau, Consultante

Vous pourriez aussi être intéressé par