Rechercher
Toggle location

“Free a un besoin moins pressant d’un réseau déjà installé qu’il y a six mois, lors de l’offre d’Altice, mais récupérer une partie du réseau de Bouygues Telecom lui permettrait de gagner énormément de temps, notamment en vue de la fin de son contrat d’itinérance avec Orange“, prévue pour 2017, explique Sylvain Chevallier, spécialiste des télécoms et associé chez BearingPoint.

[…]

“Chacun de leur côté, Orange et Bouygues Telecom sont bien pourvus en fréquences, par rapport à leur taille, mais les fréquences d’Orange seules ne suffiraient pas à assurer un service satisfaisant pour l’ensemble des clients en cas de rachat” a ajouté M. Chevallier

Sylvain Chevallier, Partner