Toggle master download
Rechercher
Toggle location

Le marché mondial est très dynamique, marqué par des pressions sur les prix ainsi que sur les délais d’innovation. Aussi, des chaînes de valeur flexibles et centrées sur le client, capables de s’adapter rapidement à des cycles économiques de plus en plus courts, sont indispensables. En outre, les modèles et les processus métiers sous-jacents doivent s’adapter à la volatilité extrême des marchés. La planification de la demande n’a jamais été aussi complexe. En raison de la digitalisation, les entreprises n’ont jamais eu autant d’outils à leur disposition, tels que les outils d’analyse Big Data, pour le traitement en masse des données des clients.

Excellence in Demand Planning

BearingPoint a interrogé, dans le cadre de cette étude « Excellence in Demand Planning », 168 professionnels de la planification de la demande issus de divers secteurs en Europe. Les résultats indiquent que, même si les participants pensent que la planification de la demande va occuper une place de plus en plus importante, leur entreprise a encore des efforts à faire pour déployer des méthodes de planification plus sophistiquées. En effet, moins de la moitié (45 %) des personnes interrogées estiment que leur processus de planification produit un plan réaliste.

L’étude démontre que malgré la grande tendance à la digitalisation, et l’utilisation de méthodes prédictives ainsi que des outils d’analyse Big Data, Microsoft Excel reste l’outil de planification de base le plus utilisé. Près de la moitié des personnes interrogées déclarent que leur entreprise utilise Excel, ou Excel avec des fonctionnalités avancées, dans des modules complémentaires. Le taux de satisfaction lié à la performance des outils de planification, et à la disponibilité de données opérationnelles historiques à jour, est relativement élevé (55 % et 72 %, respectivement). Seulement 42 % des répondants déclarent que leurs outils correspondent aux besoins de planification et uniquement 35 % estiment que leurs outils sont conviviaux.

29 % des personnes sondées estiment que leur plan est précis. Autrement dit, que le plan et les chiffres réels ne divergent que dans une moindre mesure. La majorité des participants (55 %) ont déclaré ne pas recevoir d’indicateurs de la demande suffisamment à l’avance et 19 % se sont dits en mesure d’évaluer des scénarios alternatifs. Seulement 4 % des participants utilisent des calculs statistiques avec des indices externes comme première méthode de planification, ce qui peut expliquer pourquoi seulement près d’un tiers des personnes interrogées sont satisfaites de la précision de leur plan.

Les résultats de l’étude sont téléchargeables.

Nous vous proposons de réaliser l’analyse individuelle pour votre entreprise, présentant un benchmark anonyme des entreprises de votre secteur d’activité, en participant à cette enquête.

More insights