Toggle master download
Rechercher
Toggle location

Pourquoi et comment les entreprises européennes doivent combiner différents business models pour booster leur croissance ?

Pour la première fois au monde un algorithme d’Intelligence Artificielle a analysé les 3 500 premières capitalisations boursières en Europe et aux États-Unis et révèle comment les entreprises peuvent accélérer leur croissance.

La fracture digitale laisse un bon nombre de grandes entreprises européennes à la peine pour soutenir leur croissance et leur compétitivité. Une nouvelle étude démontre comment les entreprises européennes peuvent apprendre des superpuissances digitales américaines pour adopter des business models plus innovants, générer de nouvelles sources de revenus et accroître leur valeur.

Aujourd’hui, les entreprises qui possèdent un portefeuille de business models peu capitalistiques et qui comporte une dimension « réseau » sont perçues par les investisseurs et le marché comme les plus à même de générer de la croissance. Elles ont donc une valeur de marché beaucoup plus élevée que celle des entreprises ayant des business models plus traditionnels. Les entreprises qui ont diversifié leurs business models ont amélioré de 65 % leur valorisation en 2016 par rapport à celles qui ont conservé une approche mono-business model. De plus, entre 2011 et 2016, elles ont réussi à générer une croissance de 8 % contre 4 % pour les autres.

Ces résultats sont au cœur d’une nouvelle étude sur la compétitivité digitale produite par le BearingPoint Institute, institut de recherche du cabinet de conseil en management et technologie BearingPoint. Cette étude, fruit d’un partenariat avec OpenMatters, société d’intelligence artificielle spécialisée dans les business models et l’apprentissage automatique, est une première mondiale. Elle analyse les 3 500 premières capitalisations boursières en Europe et aux États-Unis entre 2010 et 2017 grâce à l’Intelligence Artificielle. L’utilisation de la plateforme Analytics HyperCube a été déterminante pour mener cette étude à bien. Cette solution (SAAS) d’intelligence artificielle qui propose une expérience unique d’analyse et de modélisation des données, quel que soit leur nature ou leur volume. Connecté aux données opérationnelles, HyperCube® revisite et simplifie l’exploration, la visualisation et l’élaboration de modèles prédictifs prêts à être déployés.

Les entreprises européennes qui cherchent à assurer leur compétitivité dans la dynamique digitale actuelle doivent comprendre les différents business models, le rôle fondamental que joue la dimension « réseau » dans cette économie et le potentiel global des plateformes digitales ouvertes.

Les dirigeants européens doivent appréhender sérieusement les conséquences des transformations digitales. Les stratégies d’optimisation sont de l’histoire ancienne pour ce qui est de la compétitivité. Notre étude montre que les nouveaux business models permettent la croissance car ils sont basés sur des modèles fondés sur les réseaux, les écosystèmes et les données.

Eric Falque, associé et responsable Groupe de l’initiative « Go Digital » de BearingPoint

Les organisations qui cherchent à maximiser leur valeur doivent adopter une posture d’investisseurs, c’est-à-dire réaffecter leur capital pour modifier leur portefeuille de business models investissant sur les données et les écosystèmes de partenaires innovants. Le changement de business models n’est pas nécessairement radical ou à haut risque ; il existe de nombreuses façons d’évoluer pour augmenter la valeur et transformer la relation avec les clients.

Angus Ward, associé et directeur général, Digital Ecosystem Management, chez BearingPoint

Cette étude se termine par une approche en cinq étapes, permettant aux organisations d’adopter les plateformes digitales et ainsi de repenser leurs business models. Cette approche peut être adaptée à tout type de business model existant et de programme de transformation.

Pour en savoir plus
Résultats de l’étude (en français)
Résultats de l’étude (en anglais)
Tribunes d’Eric Falque dans les Echos : « Un portefeuille de business models pour une activité » et « Ces modèles qu'aime la Bourse »

A propos d’OpenMatters
OpenMatters est une société d’Intelligence Artificielle qui se concentre sur l’utilisation des outils actuels d’apprentissage automatique pour analyser les performances des entreprises à travers le monde. Elle se concentre notamment sur l’utilisation des technologies de réseaux neuronaux et du traitement du langage naturel pour analyser les pensées, les actes et les résultats des modèles opérationnels et commerciaux mondiaux. Ses fondateurs sont en relation avec le Centre SEI de Wharton, ainsi que des auteurs et des éditeurs collaborant régulièrement avec la Harvard Business Review.org.

A propos de BearingPoint
BearingPoint est un cabinet de conseil en management et technologie indépendant aux racines européennes avec une couverture mondiale. Le cabinet est structuré autour de 3 activités principales : Consulting, Solutions et Ventures. Le Consulting couvre les activités traditionnelles de conseil en management. Les Solutions fournissent des logiciels dédiés à la transformation digitale, au reporting réglementaire et à l’analyse de données. L’activité Ventures est dédiée au financement et au développement des startups. BearingPoint compte parmi ses clients les plus grandes organisations mondiales publiques et privées ; fort d’un réseau international de plus de 10 000 collaborateurs, BearingPoint accompagne ses clients dans plus de 75 pays et les aide à obtenir des résultats mesurables et durables.

More insights